AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I would take a rest, think a moment... [Gabriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seth L. Cullen
    Good or not - like some rain during summer

avatar

Féminin
.âge : 24
.date d'inscription : 01/06/2009
.messages : 64
.credits : (c)Capri4


─ Secret Tale ─
.who i am: Journalist
.desire: Conserver cette vie tranquille
.address book:

MessageSujet: I would take a rest, think a moment... [Gabriel]   Dim 7 Juin - 18:38

    Westminster Cathedral…

    Cela faisait quelques temps que Seth marchait à travers les rues de Londres, cherchant un endroit tranquille pour penser en paix. Et quel meilleur endroit qu’une cathédrale ? Ici, on respectait la foi des autres, on respectait leur silence et on faisait en sorte de ne pas déranger. C’était donc un endroit parfait pour passer un moment. Seth n’était pas pratiquant, et on ne pouvait pas dire qu’il soit croyant non plus. Il s’interrogeait. Ce « Dieu » dont tout le monde parlait, existait-il réellement ? Grande question…

    Seth arriva devant la Cathédrale de Westminster, s’arrêta un moment devant le porche pour l’admirer. Au-dessus des portes de bois massif, cinq figures dominaient le piéton : Jésus, la Vierge, Joseph, ce qui semblait à Seth un roi, et enfin un berger. Au-dessus, une inscription en latin. « Domine Jesu Rex et redemptor per sancuinem tuum salva nos ». Pendant ses études, Seth aurait su la traduire exactement. Actuellement, il ne savait que penser « Seigneur Jésus, roi et rédempteur, par ta sanctification, sauve nous. ».

    Ce qu’il n’arrivait pas à comprendre dans la religion, c’était cette manie des pratiquants de toujours demander à Dieu de sauver l’humanité, d’accueillir les morts dans son Royaume des Cieux. Ne serait-il pas plus logique de remercier ce Dieu pour tout ce qu’il aurait fait au quotidien ? A toujours demander ceci et cela à son patron, on risquait de s’attirer sa colère, alors pour Seth, c’était parfaitement logique de ne rien demander à Dieu, et de juste le remercier. C’était pour cela qu’il ne serait jamais pratiquant.

    La cathédrale, habillée de rouge et de blanc, était unique en son genre. C’est ce qui faisait son originalité et qui la rendait agréable. Elle était simplement belle… Seth s’était oublié un moment dans sa contemplation, mais les piétons qui circulaient autour de lui le firent revenir à la réalité. Il poussa une des portes de la cathédrale, et s’enfonça dans l’ombre. Ses pupilles mirent un moment à s’habituer à la luminosité, ou plutôt à son absence. Le soleil qui entrait à travers les fenêtres l’éblouissait, lui cachant pour quelques instants les beautés de la cathédrale. Les bas-côtés, à droite et à gauche, entouraient une nef immense, où s’alignaient des rangées de chaises vides. Une poignée de personnes se trouvaient près de l’autel, priaient à la lumière de bougies. On n’entendait presque pas les pas de ceux qui partaient, même avec l’écho. Au fond du chœur, la croix, peinte sur les plafonds, dominait et attirait l’œil de par sa couleur rouge sang et ses dorures. Autour, le bleu du Paradis faisait un contraste saisissant. Seth s’avança de quelques pas dans la nef, se trouva une chaise, s’y assit le plus silencieusement possible, ferma les yeux et se plongea dans ses pensées.

    La cathédrale avait une présence bien supérieure à ce qu’il aurait pu imaginer. Le silence n’était pas pensant, mais l’immensité des lieux, cette foi qui transpirait à travers les fenêtres, on ne pouvait les oublier. Ici, on pensait à Dieu. Seth s’y laissa prendre. Il commença à penser à Dieu. Toujours cette question : Dieu existait-il réellement ? Il y avait tellement d’éléments contre, contre seulement une poignée d’éléments pour. Si Dieu existait réellement, n’aurait-il pas le pouvoir de faire éviter toutes ces guerres qui tuaient des millions d’hommes, tous ces systèmes fascistes qui existaient dans le monde ? Ne prendrait-il pas un peu plus soin des Hommes ? En même temps, avec plusieurs milliards d’hommes sur Terre, il y avait tant à faire, et cette planète perdue dans l’univers n’était qu’une petite parcelle, une tête d’épingle dans un pays entier….

    Certes la religion saurait répondre à ces « pourquoi » que le science ne sait pas, mais la religion ne sait pas le
    « comment de ce pourquoi », et science et religion étaient tellement contradictoires…

    Seth était encore en train de réfléchir quand il entendit des pas se rapprocher. Un jeune homme vint s’asseoir près de lui. Seth ne le reconnut pas immédiatement, mais rien que la présence de ce jeune homme le gênait. Il était venu ici pour être en paix, pas pour que l’on vienne discuter avec lui. Sa première réaction fut de lui demander :
    « Qui êtes-vous ? »

    Alors qu’il posait cette question, il se rendit compte qu’il connaissait cette personne. C’était celui qui avait refusé de lui répondre la dernière fois !
    « Vous ! » s’étonna Seth un peu fort. Ce mot résonna dans la cathédrale, amplifié par l’écho.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://mycapri4.unblog.fr
Gabriel K. Walden
    Cheeky cute boy -- Beware he’s a pretty masochist princess

avatar

Féminin
.âge : 24
.date d'inscription : 22/05/2009
.messages : 49
.credits : Just Banana


─ Secret Tale ─
.who i am: Cinderella, and nothing more
.desire: Injures
.address book:

MessageSujet: Re: I would take a rest, think a moment... [Gabriel]   Dim 7 Juin - 19:02

Ah là là.

Quelle étrange journée, vraiment! Gabriel avait marché sans savoir où aller toute la journée, en regardant avec surprise les 25 livres qui lui restaient. Il ne les avait pas utilisés du mois, et pensa à ce que les autres Londoniens auraient fait à sa place. Ils auraient sans aucun doute acheté quelque chose d'inutile, une "petite folie" parfaitement dispensable dans laquelle ils auraient éliminé toutes leurs économies. Mais le jeune homme ne voyait pas vraiment quoi acheter avec ses 25 livres... Il n'avait besoin de rien. En ce moment, il relisait pour la cinquième fois un livre d'un auteur français, Montesquieu, auquel il ne comprenait absolument rien. Mais ce n'était pas si grave, après tout. Du moment que cela faisait passer le temps, et que la nuit arrivait avec un peu moins de lenteur que prévu... Mais bon. Rien ne pressait, après tout Il avait décidé de marcher sans interruption toute la journée, de son pas lent, qui ne le fatigait jamais, et puis...

Comme une intuition, il était venu à Westminster. Cela faisait une trotte, depuis le quartier où se trouvait son appartement, mais il n'avait rien d'autre à faire! Alors autant acheter quelques paquets de gâteaux avec son argent en trop, pas vrai? Il n'était même pas sûr de les manger... Bah, il en donnerait à des mendiants, qui avaient sûrement plus d'appétit que lui... Gabriel poussa avec difficulté la grande porte de la Cathédrale de Westminster, à la maigre force de ses faibles bras, et y entra sans hésitation. Pourquoi avait-il choisi cet endroit? Parce qu'il pourrait s'y asseoir sans payer, et sans se faire reluquer par des tribus de jeunes filles trop collantes. Bien sûr, il s'en fichait, mais préférait instinctivement éviter ce genre de situations... Il n'aimait pas vraiment les compliments, pour une raison qui lui échappait encore. Arrivé dans la fraîcheur solennelle de la Cathédrale, Gabriel se mit à regarder d'un air indifférent les tableaux, l'autel, les dorures, et le reste. Les autres s'étaient toujours vantés de croire de Dieu, ou quelque chose comme ça...

D'ailleurs, cela lui rappelait cet épisode peu agréable à l'école primaire. Un prêtre était venu lui demander s'il avait quelque chose à lui confesser, et le jeune garçon, à l'époque, lui avait répondu qu'il avait autre chose à faire, comme aller dormir, par exemple. Le prêtre lui avait demandé, outré, s'il croyait en Dieu, et Gabriel lui avait affirmé que non, et que de toute façon il était déjà assez fatigant de s'occuper de soi-même. Alors de Dieu... Cela avait provoqué un tollé dans l'école. "L'Extraterrestre", un hérétique, un fou furieux! Mais il fallait oublier tout ça, à présent. Gabriel s'assit sur un banc au hasard. Sans même voir qu'il était déjà occupé par un homme qui lui disait vaguement quelque chose. L'homme parut le reconnaître instantanément, et lui lança un "VOUUUUS!" qui résonna dans toute la Cathédrale. Gabriel tourna lentement la tête vers lui, et se força à lui répondre un très vague:


Bonjour.

Gabriel détourna ensuite sa tête de l'homme, et fixa le plafond. Pourquoi l'avait-il reconnu, exactement? S'étaient-ils déjà rencontrés? D'après le ton de l'individu, il ne l'aimait pas vraiment. Allons bon, pourquoi donc? Ce n'était pas pour déplaire au jeune homme, qui laissa un maigre sourire poindre sur ses lèvres. La colère de cet homme ne le surprenait pas tellement: il devait le mériter, de toute façon.

*Pourquoi est-ce que je pense ça, moi?*

Depuis quand pensait-il autant de mal de lui-même? Mais son indifférence légendaire reprit le dessus. Gabriel ferma simplement les yeux, ne s'imaginant même pas que cela pourrait énerver l'inconnu, ou le mettre très en colère contre lui... Après tout, qu'est-ce que ça pouvait lui faire? Il était assis, dans une Cathédrale, au calme, et c'était bien suffisant. Même si le "Vous!" de l'homme résonnait encore dans ses tympans meurtris, il avait déjà oublié ce qu'il s'était passé quelques secondes auparavant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Seth L. Cullen
    Good or not - like some rain during summer

avatar

Féminin
.âge : 24
.date d'inscription : 01/06/2009
.messages : 64
.credits : (c)Capri4


─ Secret Tale ─
.who i am: Journalist
.desire: Conserver cette vie tranquille
.address book:

MessageSujet: Re: I would take a rest, think a moment... [Gabriel]   Dim 7 Juin - 20:33

    « Bonjour. » avait simplement répondu le jeune homme, avant de se détourner.

    Le flegme de ce jeune homme avait véritablement un don pour l’énerver. Seth ne détourna pas le regard. Le sourire qui venait de naître sur les lèvres du garçon ravivait sa colère. Il n’allait pas laisser cet affront impuni.
    « Si ma présence vous fait sourire, sachez que la votre m’importune grandement. Je ne sais pas qui vous êtes et je ne souhaite absolument pas le savoir. » dit-il en baissant la voix, pour ne pas que ces paroles résonnent dans la cathédrale, comme cela venait de se produire.

    Le jeune homme ne réagissait pas.
    *Si c’est sa foi qui le rend amorphe de la sorte…* pensa Seth.
    Il prit sur lui, se déplaça d’une chaise, pour essayer de faire comprendre au garçon qu’il devait partir et le laisser en paix. Ce n’était pas un message difficile à comprendre, non ? Pour montrer à quelqu’un que l’on commence à ne plus avoir envie de sa présence, on s’éloigne. C’était pourtant bien clair !

    Mais pourquoi ne réagissait-il donc pas ? A travers la colère de Seth, cette question avait réussi à traverser son esprit. Pour pousser Seth à bout ? C’était la réponse la plus plausible. Mais s’il avait un problème ? Il balaya cette possibilité de sa pensée : d’autres auraient du s’en rendre compte, sans doute essayé de lui faire comprendre que pour vivre tranquille, mieux valait ne pas rester amorphe de la sorte.

    Seth souffla d’agacement, ferma de nouveau les yeux, tentant vainement d’oublier cette présence à côté de lui. Mais ses pensées revenaient sans cesse à ce garçon. Celui qui avait brisé son moment de tranquillité. Il rouvrit les yeux, laissa son regard aller autour de lui, passant sur des tableaux de maître et des dorures chatoyantes. Mais il n’y faisait plus attention. Finalement, devant la persistance de ce jeune homme, il tourna le regard vers lui.
    C’était un garçon mince, presque maigre. Son visage fin et ses cheveux coupés court étaient tout à fait l’habitude des jeunes hommes qui faisaient fureur parmi les filles. Il était habillé négligemment, avec juste un T-shirt et un jean conventionnels. Bref, un garçon sans aucun intérêt pour Seth. Avec ses yeux fermés, il semblait endormi. Mais même cette douceur qui s’émanait de ce soi-disant sommeil n’arrivait pas à adoucir la colère de Seth.

    « Mais pourquoi ne partez-vous donc pas ? » demanda Seth, agacé de nouveau.
    Le garçon ne réagit pas, encore une fois.
    Seth se retenait de lui cracher une insulte. Il lui tapota l’épaule, pour attirer son attention, puis répéta sa question :
    « Pourquoi ne partez-vous pas ? », sur un ton froid qui n’invitait pas à une réponse. Avec un peu de chance, ce garçon comprendrait qu’il valait mieux ne pas persister, et partirait sans demander son reste.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://mycapri4.unblog.fr
Gabriel K. Walden
    Cheeky cute boy -- Beware he’s a pretty masochist princess

avatar

Féminin
.âge : 24
.date d'inscription : 22/05/2009
.messages : 49
.credits : Just Banana


─ Secret Tale ─
.who i am: Cinderella, and nothing more
.desire: Injures
.address book:

MessageSujet: Re: I would take a rest, think a moment... [Gabriel]   Lun 8 Juin - 9:21

Gabriel ouvrit finalement les yeux. L'intérieur de ses paupières était, certes, reposant à détailler, mais il entendait des mots prononcés autour de lui, et préférait éviter un éventuellement problème avec leur auteur. Il tourna uniquement ses iris vers l'homme qui était toujours assis sur le banc, mais cette fois-ci à une place de lui. Tiens, il n'était pas plus proche, il y a un instant? Bah, il avait peut-être mal vu, ce ne serait pas la première fois. Son regard se posa sur quelque chose de calme et d'immobile: l'autel. Voilà bien un endroit où l'on était respecté! Personne n'avait le droit de le toucher, et personne ne le faisait, même lorsque la Cathédrale était entièrement vide... Pourquoi donc? Gabriel n'avait jamais rien compris à ces histoires de religions, de Dieu, de je ne sais quoi encore. Alors, autel ou pas, il avait bien envie de s'y asseoir, histoire de voir tout l'intérieur de Westminster d'un angle bien plus agréable. Pour une fois qu'il avait envie de quelque chose... Mais il verrait plus tard, quand l'inconnu serait parti. Ce ne serait peut-être pas bien vu, qu'il s'installe dessus, comme ça, devant lui...

Soudain, on lui tapota l'épaule, et Gabriel se tourna d'un air absent vers l'homme. Il venait de lui demander pourquoi il ne parlait pas. Ah non, pourquoi il ne partait pas! Allons bon, il l'embêtait? L'homme en avait... assez de lui? Cette information causa une sorte de décharge électrique dans sa colonne vertébrale, et il sentit un regain d'excitation l'envahir. Il ennuyait cet homme! Il était très méchant! Il était un monstre, une horreur, un... Mais qu'est-ce qui lui prenait, à nouveau? Gabriel ne s'était jamais considéré comme un être humain, et pourtant... il se voulait du mal. Et il aimait bien ça, il fallait l'avouer.

Mais la réponse à la question de l'inconnu lui était encore plus opaque qu'un verre de lait. Il ne savait pas pourquoi il était venu, mais ignorait également pourquoi il partirait. Il faisait frais, cet autel l'appelait... Certes, il se moquait un peu d'être ici ou ailleurs, mais la Cathédrale de Westminster s'était trouvée sur son chemin, donc il y était resté. Rien de plus, rien de moins. A l'image de sa vie, en quelque sorte. Gabriel fixa l'homme d'un regard impénétrable car vide d'expression, et se demanda pourquoi il lui demandait de partir, comme ça. En quoi le jeune homme avait-il fait quelque chose de mal, en restant ici? La Cathédrale appartenait à tout le monde, aux "Enfants de Dieu", comme l'affirmait cette pancarte vers le transept droit. Bien sûr, Gabriel n'était en aucun cas un Enfant de Dieu, il était seulement le fils de sa mère, mais il sentait qu'il avait le droit de rester ici. Mais au final, il ouvrit simplement la bouche pour lâcher un flegmatique.


Parce que j'ai mal aux pieds.

Il se détourna à nouveau, et regarda encore et encore l'autel. Bon, à présent, il n'avait plus tellement envie d'y aller... Ses rares caprices s'envolaient comme des plumes, depuis toujours, et il ne parvenait pas à les garder assez longtemps pour se sentir comme les autres... Mais cela pouvait lui être utile, parfois. Par exemple, cet inconnu avait un caprice totalement incroyable: il voulait qu'il parte! Pour une raison totalement inconnue, d'ailleurs. Le jeune homme ne se sentait pourtant pas de trop, dans cette Cathédrale. Il croisa les jambes, puis jeta un coup d'oeil à l'homme. Allons bon, il le regardait encore! Gabriel se frotta légèrement la lèvre supérieure, puis demanda à l'homme, chose qui arrivait rarement:

Et vous?

Voilà, comme ça, ils pourraient enfin se reposer tous les deux: cette question allait délier toute la situation, sans aucun doute! Gabriel le croyait sincèrement. Après tout, personne ne pouvait résister à une question aussi innocente, pas vrai? Du moins, cela fonctionnait avec les jeunes filles...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Seth L. Cullen
    Good or not - like some rain during summer

avatar

Féminin
.âge : 24
.date d'inscription : 01/06/2009
.messages : 64
.credits : (c)Capri4


─ Secret Tale ─
.who i am: Journalist
.desire: Conserver cette vie tranquille
.address book:

MessageSujet: Re: I would take a rest, think a moment... [Gabriel]   Lun 8 Juin - 9:57

    Le jeune garçon n'avait pas immédiatement répondu. Seth avait suivi son regard parcourir la salle, s'arrêter un moment sur l'autel, puis revenir vers lui, absolument vide de toute expression. Ses lèvres ne bougèrent pratiquement pas alors qu'il répondait "Parce que j'ai mal aux pieds."

    Seth en fut si surpris qu'il ne réagit pas immédiatement. Il ne voulait pas partir parce qu'il avait mal aux pieds! Quelle excuse stupide. En se déplaçant quelques rangs plus loin, il pourrait avoir mal aux pieds sans déranger personne. Mais à cet endroit, IL dérangeait Seth, et ce n'était pas fait pour lui plaire. Il n'avait pas encore trouvé les mots pour répondre à la remarque du garçon que ce dernier posa une question: "Et vous?".
    De nouveau, cette question surprit Seth. Mais cette fois, il répondit presque immédiatement:
    "Je ne vois pas en quoi cela vous regarde."

    Seth avait baissé la voix, mais son ton restait cassant et glacial. Autour d'eux, quelques regards déviaient, sentant l'animosité de l'homme, mais la cathédrale ne contenait toujours qu'une poignée de pèlerins venus exprimer leur foi et leur piété. Seth se demanda soudain ce qu'il faisait dans ce lieu où tous avaient une opinion différente de la sienne, y compris ce jeune homme.
    "Je ne sais pas ce que vous faites ici, et pensez bien que je ne veux pas le savoir." se justifia finalement Seth. "Je suis venu ici pour être en paix, pouvoir me reposer un moment, sans avoir à vous avoir à côté de moi. Alors si vous ne comprenez pas cela, c'est que vous êtes vraiment stupide!"
    Ce dernier mot résonna étrangement sous les voûtes bénies, comme si c'était un blasphème. Mais en quoi était-ce un blasphème d'expliciter une vérité?

    Mais le regard du garçon restait désespérément vide, à part cette ombre de lueur que Seth n'arrivait pas à définir. Il sentait la colère monter en lui, mais se refusait à la faire éclater dans ce lieu, cela aurait été très mal vu.

    Avec un geste d'agacement, il se leva, lança un dernier "Maintenant, écoutez-moi bien, je ne veux plus vous voir près de moi, où vous le regretterez, vous avez compris?", puis s'avança de deux rangs, s'éloignant le plus possible de ce jeune garçon. Il s'assit de nouveau, ferma les yeux et posa ses doigts sur ses tempes, tentant d'évacuer cette haine qui s'amplifiait. Il sentait les veines palpiter sous ses doigts, témoins de sa rage. Il inspira longuement, ses yeux toujours fermés, puis expira en rouvrant les paupières.

    Le soleil qui entait à travers les fenêtre tombait sur le sol de la cathédrale, laissant des rayons à son passage. C'était tout de même assez agréable à regarder...

    Il n'aurait jamais du venir à Westminster, il n'aurait jamais du entrer dans la cathédrale, ah! quelle douce illusion de tranquillité elle apportait à chacun! Ses couleurs douces et ses courbes ravissantes avaient beau avoir une réputation apaisante, il fallait toujours ce genre de personnes pour aller tout gâcher!
    Oh, oui, il lui aurait mieux valu quitter la cathédrale dès qu'il avait reconnu le jeune homme!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://mycapri4.unblog.fr
Gabriel K. Walden
    Cheeky cute boy -- Beware he’s a pretty masochist princess

avatar

Féminin
.âge : 24
.date d'inscription : 22/05/2009
.messages : 49
.credits : Just Banana


─ Secret Tale ─
.who i am: Cinderella, and nothing more
.desire: Injures
.address book:

MessageSujet: Re: I would take a rest, think a moment... [Gabriel]   Mer 10 Juin - 22:39

Mon Dieu, cet homme lui parlait avec une sorte d'insistance qui le surprenait légèrement. Gabriel le suivit simplement des yeux, tandis qu'il s'asseyait deux bancs devant lui. Il ne se demanda même pas pourquoi l'inconnu avait agi de la sorte: ce n'était pas dans ses priorités. Il avait changé de place, voilà tout. Mais rien n'avait moins d'importance que son geste, au contraire... Le jeune homme croisa à nouveau les jambes, et regarda fixement l'autel de la Cathédrale. Bizarrement, il avait envie que l'homme continue de lui parler méchamment, et il eut grand peine à se retenir de ne pas aller lui parler. Ce n'était pas le moment de commettre un impair. Car quelque chose lui disait que l'homme n'apprécierait pas trop ce soudain caprice de Gabriel!

Il soupira longuement, détailla à nouveau l'autel, puis se leva et s'en approcha. Il se pencha au-dessus de la grande table de marbre blanc, et regarda ce qui était écrit dessus. Oh, du latin, il n'y avait jamais rien compris, de toute façon... Mais sinon, il y avait également un grand vase de fleurs colorées, et un prêtre, occasionnellement. L'homme religieux le fixa d'un air impérieux durant quelques secondes, ce à quoi Gabriel ne réagit pas du tout. Il se contenta de soutenir le regard du prêtre d'un oeil éteint, sans aucune expression faciale. Le religieux finit par le considérer d'un air mi figue mi raisin, à moitié énervé, et à moitié sympathique: sa mission d'amour universel restait tout de même dans un coin de son esprit.


Monsieur, que faites-vous donc si près de la table sacrée?

Je viens voir.

Gabriel n'était pas conscient que cette réponse aurait pu blesser le prêtre. D'ailleurs, celui-ci le détailla encore quelques longues secondes, puis fit la moue.

Et que pensez-vous donc de l'autel, jeune homme?

Bof. Trop blanc.

Il se détourna, et retourna lentement à sa place. Le prêtre était catastrophé, et laissait transparaître ses émotions. Ce jeune homme était absolument fou! Gabriel posa son menton dans sa main, à nouveau assis sur son banc, et ignora royalement le religieux qui semblait lui demander du regard ce qu'il fichait encore ici. A vrai dire, pas grand-chose, mais il y avait peut-être une toute petite raison qui le poussait à rester ici. Oui, peut-être que... cet homme, devant lui... Il y avait en effet quelque chose d'assez bizarre qui le retenait à Westminster. Il avait envie de parler à cet inconnu, enfin pas exactement... En fait, il voulait que l'homme lui parle, c'était plutôt dans ce sens-là qu'il espérait prendre contact avec lui.

Le jour commençait à décliner, mais l'homme était toujours assis deux rangs devant lui. Pourquoi voulait-il rester? Peut-être parce qu'il ne voulait pas avoir à partir avant Gabriel... Mais le jeune homme était bien, ici, et il n'avait pas l'intention de partir avant, disons... dix heures du soir. Il ne restait plus qu'eux dans la Cathédrale: même le prêtre avait jeté l'éponge et était parti dans une pièce adjacente. Dans le silence mortel et solennel de la Cathédrale, Gabriel sentit soudain son coeur battre très fort. Une toute petite intuition lui disait de suivre les ordres dictés par son inconscient, mais il ne savait pas ce qu'ils étaient, exactement... Il avait envie de faire quelque chose, mais quoi...?

A ce moment précis, Gabriel se leva de son banc, et se dirigea vers l'homme, comme possédé par une force inconnue... Arrivé à son niveau, le jeune homme se pencha vers celui qu'il avait tant énervé durant l'après-midi, et lui demanda d'une voix totalement neutre:


Excusez-moi, est-ce que vous pourriez m'insulter, s'il-vous-plaît?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Seth L. Cullen
    Good or not - like some rain during summer

avatar

Féminin
.âge : 24
.date d'inscription : 01/06/2009
.messages : 64
.credits : (c)Capri4


─ Secret Tale ─
.who i am: Journalist
.desire: Conserver cette vie tranquille
.address book:

MessageSujet: Re: I would take a rest, think a moment... [Gabriel]   Jeu 11 Juin - 9:56

    Seth avait finalement senti sa colère refouler en lui-même au bout de quelques temps. Il restait là, à penser, à détailler les parures de la cathédrale. Il en était presque venu à oublier la présence du jeune homme non loin de lui. Seth avait fermé les yeux, et laissait ses réflexions le guider au fil du temps qui passait régulièrement. A travers ses réflexions, il entendit quelqu'un se lever derrière lui. Il sourit: ce jeune garçon avait enfin compris! Mais étrangement, les pas ne s'éloignaient pas vers le fond de la cathédrale, mais se dirigeaient vers l'autel.

    Seth rouvrit les yeux. Il fronça les sourcils quand il reconnut, de dos, le jeune garçon.
    *Va donc prier ton Dieu et sors d'ici!* pensa-t-il.
    Le pas lent du jeune homme et sa démarche nonchalante, il était certain que Seth ne les avaient vus sur personne d'autre que lui.

    A côté de l'autel, un prêtre suivait également le déplacement de ce garçon. Alors qu'il se penchait sur l'autel, le prêtre lui adressa une phrase, dont Seth n'entendit que le bourdonnement. Echange de quelques phrases. Le jeune homme finit par se retourner, revenant de son pas lent à travers la nef. Le regard du prêtre, qui continuait à le suivre, avait quelque chose de tendu, de surpris, avec une petite dose de colère. Le flegme du garçon avait encore fait des ravages. Parole blasphématoire, réplique désintéressée? Seth ne le saurait pas.

    Il entendit plus qu'il ne vit le jeune homme reprendre sa place, sur la même chaise, deux rangs derrière lui. Seth n'arrivait toujours pas à saisir la raison pour laquelle ce jeune homme persistait à rester dans la cathédrale alors qu'il risquait à l'énerver. Certes les masochistes existaient en ce monde, mais premièrement Seth n'y avait jamais eu affaire aussi longtemps, deuxièmement aucune personne saine d'esprit, même adepte de ses pratiques, ne se serait risqué comme ce jeune garçon le faisait en ces instants.

    Seth soupira. Il ne resterait pas éternellement ici, et Seth ne partirait pas avant lui. Même si la faim allait commencer à le tirailler, Seth avait toute la soirée.

    Pour passer le temps, il essaya de se rappeler s'il avait déjà eu à rédiger un article sur cette cathédrale. Dans ses moments de sadisme éclairé, son patron aimait à leur donner à faire des articles inintéressants sur l'histoire de tel ou tel monument de Londres pour combler la place libre qui restait après le meurtre d'une personnalité plus ou moins connue ou les élections. Il avait tellement de souvenirs dans toute sa "carrière" de journaliste qu'aller se rappeler d'une chose aussi insignifiante que celle-ci allait lui prendre un bon moment et occuper son esprit à autre chose qu'à penser à ce jeune homme.
    Seth se plongea dans ses souvenirs. Il avait eu à faire de nombreux articles sur les monuments de Londres... Big Ben, British Museum, Buckingam palace... Westminster Cathedral. Oui, il avait déjà eu à faire un article sur cette cathédrale. Enfin, il avait participé à sa rédaction, ayant dépêché un stagiaire pour aller faire toutes les recherches nécessaires et un de ces collèges pour écrire certaines de ces phrases qu'il n'arrivait pas à tourner assez bien pour qu'elles ne soient ni cassantes ni complètement désintéressées.

    Le soleil continuait de décliner à l'horizon, et avec lui, tous les pèlerins qui s'étaient trouvés dans le bâtiment sacré et même ce prêtre étaient également partis rentrer chez eux. Seuls restaient dans la nef silencieuse Seth et le jeune homme. le journaliste ne s'était pas retourné, mais n'ayant pas entendu les pas du jeune homme s'éloigner, il savait qu'il était encore non loin de lui.

    Seth était aussi attentif qu'un dogue protégeant sa nourriture des petits voleurs de tous genres.

    Au bout de quelques minutes, il entendit le jeune homme se lever. Mais il ne cria pas victoire pour autant, ce garçon pouvait lui faire le même coup que précédemment. Il entendit les pas venir à lui, s'arrêter à son niveau. Seth releva le regard, de nouveau rempli de colère, vers le jeune homme.

    "Excusez-moi, est-ce que vous pourriez m'insulter, s'il-vous-plaît?"
    S'étant attendu à tout, Seth n'en fut pas plus surpris que cela. Il sentit la rage l'envahir de nouveau, et dans la cathédrale complètement vide, il savait qu'il ne risquait plus rien à la faire éclater. Il sentit un sourire carnassier se poser sur ses lèvres, et se leva, fixant le jeune homme dans le fond des yeux. Oui, il était masochiste. Seth allait sans doute l'en dégoûter pour un long moment...

    Il poussa le jeune homme jusque dans l'allée qui avait été ouverte entre les rangées de chaises, et prit le jeune homme par le col.
    "Alors comme ça, tu as envie que je t'insultes?"
    Seth lâcha violemment le col du garçon, l'obligant à reculer de deux pas pour ne pas perdre l'équilibre.
    "C'est bien dommage de se battre dans un tel monument, tu ne trouves pas, mais je ne manquerais cela pour rien au monde."
    Seth avait adopté ce ton glacial qui faisait des ravages dans les esprits.
    "Je croyais que tu avais compris, mais apparemment, les mots que l'on peut te dire n'ont aucun impact sur toi, alors je vais utiliser un autre moyen... bien plus radical."

    Seth s'approcha de nouveau du garçon, comme un tigre aurait pu se rapprocher d'une proie blessée qui ne pouvait lui échapper. D'un mouvement violent, il lui prit le poignet et le plaqua contre son dos. Clé de bras. Efficace et douloureux. Seth aurait presque entendu l'articulation claquer sous l'effort. Il poussa de nouveau le jeune homme devant lui. Sans l'équilibre que lui aurait apporté son bras, il se vautra sur le dallage de la cathédrale.

    "Maintenant, dégage. IMMEDIATEMENT!"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://mycapri4.unblog.fr
Gabriel K. Walden
    Cheeky cute boy -- Beware he’s a pretty masochist princess

avatar

Féminin
.âge : 24
.date d'inscription : 22/05/2009
.messages : 49
.credits : Just Banana


─ Secret Tale ─
.who i am: Cinderella, and nothing more
.desire: Injures
.address book:

MessageSujet: Re: I would take a rest, think a moment... [Gabriel]   Lun 15 Juin - 19:40

Son intérêt soudain réveillé, Gabriel avait écouté avec attention les paroles passionnées de l'homme. Il paraissait très en colère. Il l'énervait... Pour une fois que Gabriel retrouvait cette sensation géniale de... plaisir. Tout le monde aurait voulu être à sa place à cet instant précis, sans doute possible! Il sentit son coeur battre de plus en plus vite, tandis que l'homme lui parlait froidement, du venin glacé dans la voix. Qu'y avait-il de plus agréable que cette méchanceté ouverte? Gabriel se retint de fermer les yeux pour ressentir à cent pourcents les bienfaits de cette situation, et laissa ses iris briller de joie. Il n'arrivait pas encore à montrer tout son bonheur de l'instant, mais il était sûr et certain de le ressentir...

Et soudain, tout s'accéléra. Sans savoir comment, Gabriel se retrouva dos à l'homme, et fut propulsé vers l'avant. Durant cette seconde merveilleuse, qui lui parut durer des heures, il flotta, à moitié au sol, et à moitié encore sur ses deux jambes. Une douleur lancinante mais salutaire lui mitraillait l'épaule droite, et il savait qu'elle avait été causée par l'homme. Quelle personne fantastique! Gabriel sentit encore quelques instants les picotements de son articulation, puis son menton heurta le sol de pierre de la Cathédrale de Westminster. Un spasme parcourut son visage, du menton à la racine des cheveux. Sonné mais fou de joie, il resta ainsi, la joue appuyée contre le sol gelé de l'édifice religieux. Quelle magnifique journée...

Il se passa encore une bonne minute avant que le plaisir de Gabriel ne finisse par s'estomper, et il se redressa. Tout son corps souffrait, mais ses entrailles exultaient encore. Il venait ed vivre une expérience absolument unique! Le jeune homme épousseta son habit froissé et recouvert de poussière, puis fixa l'homme d'un air à la fois neutre et légèrement jovial. L'inconnu ne semblait pas avoir compris ce que Gabriel venait de vivre grâce à lui... Le jeune homme lui murmura d'une voix empreinte de reconnaissance:


Vous êtes un homme sensationnel, monsieur. Comment vous appelez-vous?

Gabriel lui sourit très faiblement, voulant absolument récupérer quelques coordonnées de cet homme. Comme ça, si l'envie lui prenait un de ces jours, il pourrait lui demander de le jeter par terre à nouveau! C'était un très bon plan, et il était assez fier de lui. Mais au fait, si l'homme ne l'aimait pas, pourquoi lui avait-il grâcieusement offert cette souffrance si agréable? Bah, sûrement de la bonté, finalement. Gabriel s'approcha d'un pas de l'inconnu, se retrouvant peut-être un peu trop près de lui, et lui demanda:

Et au fait, pourquoi voulez-vous que je parte, tout en me faisant don d'un si sublime plaisir?

Eh bien, voilà qu'il devenait prolixe! Gabriel avait plus parlé en trois secondes qu'en quatre ans de sa vie. D'ailleurs, il se souvenait que lorsqu'il était à l'école primaire, des élèves de sa classe l'avaient lynché pendant plusieurs minutes, et même à toutes les récréations. Sous quel prétexte, il ne s'en rappelait absolument pas, mais ses souvenirs lui disaient qu'il n'avait jamais profité de ces bagarres organisées. Jamais il n'avait éprouvé le même plaisir qu'à l'instant même... En fait, il ne se rappelait pas avoir une seule fois ressenti du plaisir auparavant. Même quand cette fille lui avait montré sa poitrine, au pensionnat. D'ailleurs, il s'était pris une gifle de cette dernière... Mais il savait qu'aujourd'hui, si elle lui remettait une baffe, il l'embrasserait de bonheur!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Seth L. Cullen
    Good or not - like some rain during summer

avatar

Féminin
.âge : 24
.date d'inscription : 01/06/2009
.messages : 64
.credits : (c)Capri4


─ Secret Tale ─
.who i am: Journalist
.desire: Conserver cette vie tranquille
.address book:

MessageSujet: Re: I would take a rest, think a moment... [Gabriel]   Ven 19 Juin - 18:45

    Le jeune homme mit un moment à se relever, moment pendant lequel Seth se délecta de cette sensation de puissance qui l'animait. Cette clé de bras, ce garçon la ressentirait jusque tard dans la nuit, et peut-être même jusqu'au lendemain.

    Les mains maigres du jeune hommes virent épousseter sa veste, tenter vainement d'en défroisser quelques plis. Mais les traces grisâtres resteraient un bon moment. On ne se débarrassait pas facilement d'une poussière "sacrée". Quand il tourna le visage vers Seth, ce n'était pas de la crainte qu'on pouvait y lire, mais toujours cette neutralité, teintée d'un certain contentement. Certes il était masochiste, mais jusqu'à ce point...
    C'était une bonne chose finalement, il n'irait peut-être pas porter plaine contre Seth, puisqu'il lui aurait fait "plaisir". La seule chose que voulait Seth, c'était qu'il s'en aille, et peu importaient les moyens employés. Le jeune homme ouvrit les lèvres, prononça quelques mots... de la reconnaissance? C'était cela qu'il entendait de ce que Seth venait de lui faire vivre?

    "Vous êtes un homme sensationnel, monsieur. Comment vous appelez-vous?"
    Très bien, il voulait jouer? Seth jouerait avec lui. Un tigre qui joue avec un lapin... c'était exactement l'image à employer. Ce jeune homme était faible, ne valait absolument rien face à Seth, dents et griffes acérées. Seth avait de longues années d'expérience derrière lui, alors que ce jeune homme sortait à peine du terrier maternel. Il n'avait aucune chance.
    "Devine", une morsure de blizzard.

    Seth sentit le garçon s'approcher... beaucoup trop près. Etait-ce un sourire qui était apparu sur ses lèvres... et bien il ne se doutait de rien.
    "Et au fait, pourquoi voulez-vous que je parte, tout en me faisant don d'un si sublime plaisir?"
    "Simplement parce que je n'aime pas les princesses dans ton genre."
    Seth avait lu quelque part que les hommes masochistes avaient une sainte horreur qu'on les traite de fille en détresse. Avec un peu de chance, cela marcherait. Mais cela n'empêcha pas l'homme d'en rajouter encore un peu.
    "J'aime les hommes, les vrais, ceux qui ressentent de la douleur quand on les blesse, et non du plaisir comme toi." Seth baissa la voix, s'approcha du jeune homme et lui murmura à l'oreille, presque tendrement: "Ceux qui se déshabillent sans qu'on aie à les fouetter, ceux pour qui le plus moelleux des lits suffit..."

    Seth laissa un silence, pensant soudain à Julian. Mais qu'est-ce qui lui prenait d'aller dire cela? Il n'allait pas se laisser attendrir... Il voulait simplement sentir cette incompréhension dans les yeux du garçon. Seth avait compris qu'il lui fallait utiliser d'autres armes, mais sans aller trop loin... Il allait se borner à essayer de perturber ce jeune homme en lui disant ces paroles qui pour tout autre homme étaient tendres, affectueuses.

    "Tu vois, quand on caresse doucement une cuisse..." joignant le geste à la parole, il laissa ses doigts glisser le long de la jambe du jeune homme, sentant le muscle se crisper sous ses doigts... *Bien...* pensa-t-il *Cette technique fonctionne à merveille.*
    "Ou encore, en glissant le nez contre un lobe d'oreille..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://mycapri4.unblog.fr
Gabriel K. Walden
    Cheeky cute boy -- Beware he’s a pretty masochist princess

avatar

Féminin
.âge : 24
.date d'inscription : 22/05/2009
.messages : 49
.credits : Just Banana


─ Secret Tale ─
.who i am: Cinderella, and nothing more
.desire: Injures
.address book:

MessageSujet: Re: I would take a rest, think a moment... [Gabriel]   Dim 21 Juin - 20:43

Gabriel n'était pas certain d'avoir tout compris. Bon, d'abord, l'homme ne paraissait pas l'aimer du tout, ce qui lui plaisait bien d'ailleurs. Le jeune homme ne savait pas vraiment pourquoi il ne l'appréciait pas, et ne savait pas comment plaire à cet inconnu, mais après tout il s'en moquait... Il l'avait appelé "princesse", ce que Gabriel ne comprit pas immédiatement. Etait-ce un compliment? Peut-être pas, puisqu'il ne l'aimait pas. Alors il avait peut-être l'intention de le ridiculiser en disant cela, et dans ce cas... Il n'aimait donc pas les princesses? C'est jolie et riche, une princesse, pourtant... Le jeune homme, toujours debout, préféra attendre de voir ce qui allait se passer. Peut-être qu'il trouverait une autre occasion de se faire frapper, ce qui serait génial! Mais l'homme enchaîna sur une phrase que Gabriel ne comprit pas du tout.

Il avait parlé de cette histoire de véritable homme, ce qui laissait Gabriel de glace. Là, pour le coup, il était perdu. Il passa plusieurs secondes à ressasser cette même phrase... Ah oui, il avait donc dit que les hommes qui aimaient souffrir n'entraient pas du tout dans son estime. Pourquoi donc? C'était son problème, pas le sien. Mais cet homme ne paraissait pas s'en soucier, il tenait à lui dire que ne pas ressentir de douleur mais du plaisir lors d'une blessure n'était pas normal, et donc qu'il le détestait. Génial! Encore et toujours de la haine, de la colère, Gabriel ne demandait que ça! Son coeur continuait de battre la chamade, et il adorait de plus en plus cette sensation si inhabituelle... Une autre phrase fut prononcée par l'inconnu, et Gabriel se reconcentra pour la comprendre. Il n'était vraiment pas habitué aux conversations... Il ne pouvait pas se concentrer plus de quatre secondes.

Quelque chose disait à Gabriel que cet homme le haïssait pour son amour de la souffrance. Il venait de lui dire une chose en rapport avec... il ne savait pas trop quoi au juste, mais quelque chose d'intime. Sous-entendu: il avait sûrement besoin de douleur pour accepter l'intimité des autres. Et qu'il devrait se contenter d'un lit pour accepter l'intimité. Toujours ce sous-entendu incompréhensible, qu'il ne parvenait pas à décrypter. Il ne savait pas ce que faisaient les hommes et les femmes lorsqu'ils étaient intimes, plus qu'amis, mais n'avait pas tellement envie de le demander à cet homme. Après tout, si jamais il lui proposait une démonstration, il s'agirait de quelque chose d'agréable! Et c'était la dernière chose dont il avait envie!


Je ne sais pas ce que vous insinuez, je ne connais pas ce dont vous parlez... Je ne me déshabille que pour me laver, et je n'ai pas besoin d'un fouet pour cela...

Bon, comme d'habitude, il avait dû rater un épisode, mais il s'en fichait légèrement. Mais soudain, l'homme s'approcha de lui, et sa main également. Qu'allait-il lui faire? En s'approchant si lentement, il n'allait sûrement pas lui faire quelque chose de violent, ni de douloureux... Ou alors, c'était une feinte! Mais Gabriel ne voulait pas du tout subir une situation de plaisir, il n'en avait vraiment pas envie! Toujours cette sensation, au fond de sa tête, qu'il devait éviter ce contact... Mais il était déjà trop tard. La lenteur de réflexion de Gabriel était à mettre en cause, d'ailleurs! L'homme lui passait lentement ses doigts le long de sa cuisse, ce qui envoya des picotement insupportables à son cerveau. Il avait mal! Il souffrait le martyre! Il avait intérêt à arrêter ça tout de suite, avant de ne plus pouvoir se contenir... L'autre approcha sa bouche de son oreille, ce qui déclencha un autre frisson de douleur chez le jeune homme. Stop! Immédiatement!

Gabriel ne sut pas comment son poing se retrouva dans les côtes de l'homme, mais en tout cas il y était. Il le retira lentement, sentant qu'il avait peut-être fait quelque chose de mal, et murmura:


C'est... c'est agréable, n'est-ce pas? Vous en voulez un autre?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Seth L. Cullen
    Good or not - like some rain during summer

avatar

Féminin
.âge : 24
.date d'inscription : 01/06/2009
.messages : 64
.credits : (c)Capri4


─ Secret Tale ─
.who i am: Journalist
.desire: Conserver cette vie tranquille
.address book:

MessageSujet: Re: I would take a rest, think a moment... [Gabriel]   Mar 23 Juin - 18:45

    Une fois qu'il eut prononcé ces dernières paroles, Seth sentit quelque chose s'enfoncer dans ses côtes. Certes il avait déjà reçu des coups de poing bien plus forts et douloureux, mais celui-ci lui coupa un instant le souffle. Malgré son aspect malingre, ce jeune homme savait se défendre. Mais la phrase qu'il prononça ensuite n'était plus du même goût.
    "C'est... c'est agréable, n'est-ce pas? Vous en voulez un autre?"

    Décidément, ce garçon essayait, peut-être inconsciemment, de retourner la situation en sa faveur. Mais Seth n'allait pas se laisser avoir comme ça. Il dominait toujours la situation. Sur les deux manières de faire qu'il avait employé, aucune n'avait vraiment fonctionné. Seth commença à s'interroger. Qu'il n'y arrive pas commençait à l'énerver, et il n'aimait pas avoir à remettre en question ses actions de la sorte. Seth n'aimait pas avoir à se montrer neutre, mais c'était la dernière chose qu'il avait à essayer.

    Perdre son temps avec ce jeune homme l'irritait sérieusement. Il avait l'impression vague que cette situation lui échappait, malgré son sentiment de rester dominant. Il pouvait s'adapter, alors que ce jeune homme ne semblait penser que par la sensation de douleur.

    De nouveau, il s'approcha de Gabriel, le poussant de la main de manière à ce qu'il recule de nouveau de quelques pas en direction de la sortie. Ce faisant, il lui dit, d'une voix parfaitement neutre qui se voulait désintéressée:
    "Qu'en as-tu à faire que ce coup de poing me soit agréable ou non? Si j'en veux un autre? Tes poings n'arriveront pas à me faire plus que des bleus qui disparaitront en quelques heures à peine. Si tu n'as rien d'autre à faire, tu peux continuer, cela ne me fera absolument rien."

    Seth lui adressa quelque chose qui devait ressembler à un sourire, puis s'écarta, alla s'installer sur une chaise un peu plus loin. Comme quand il était arrivé, il posa ses doigts sus ses tempes, cette fois non pas parce qu'il voulait réfléchir, mais parce qu'il commençait à sentir un mal de crâne envahir sa tête. Il commençait à se sentir fatigué. Fatigué de devoir rester dans cette cathédrale, fatigué de devoir combattre un jeune homme qui ne comprenait pas ce qu'il valait mieux qu'il fasse.

    Seth soupira. En cet instant, il avait trois envies : sortir de cette église, rentrer chez lui, et jouer un morceau calme au piano. Cela lui enlèverait peut-être ce mal de tête...


[Désolée pour la longueur, Gaby, j'avais moi aussi mal au crâne...]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://mycapri4.unblog.fr
Gabriel K. Walden
    Cheeky cute boy -- Beware he’s a pretty masochist princess

avatar

Féminin
.âge : 24
.date d'inscription : 22/05/2009
.messages : 49
.credits : Just Banana


─ Secret Tale ─
.who i am: Cinderella, and nothing more
.desire: Injures
.address book:

MessageSujet: Re: I would take a rest, think a moment... [Gabriel]   Mar 30 Juin - 22:30

Gabriel n’eut ni le temps de penser à ce que Seth lui avait dit, ni à ses actions ou tout autre événement, car quelque chose de bruyant venait de se passer. Tout d’abord, il y avait eu ce cri, ce terrible hurlement suraigu et passionné :

« Eh ! Eeeeeeh, vous tous ! »

Le jeune homme s’était retourné, chose assez inhabituelle mais explicable : son envie ponctuelle de se faire frapper l’avait en quelque sorte réveillé, il était plus conscient de son environnement que d’habitude. La personne qui venait d’entrer de cette façon peu solennelle ne paraissait pas encline à se calmer de sitôt. Il s’agissait d’un homme d’âge mûr, hagard et surexcité. Ses vêtements étaient en désordre, tout comme sa chevelure. Il respirait bruyamment, comme s’il venait de terminer un Tour de France, et ses inspirations laborieuses s’entrecoupèrent de :

« Je… ils ont… j’ai vu… »

Ce vacarme fit sortir le prêtre de son presbytère, et l’homme d’Eglise s’approcha de lui en lui faisant signe de ne pas faire trop de bruit. Puis son visage se fit plus curieux, et il lui demanda:

« Décrivez-moi ce qui vous arrive, Mon Fils. Respirez, mais surtout… parlez plus bas. »

« Je… Mon Père… là-bas, ils disent qu’il y a eu un… »

L’homme, essoufflé, mit plusieurs secondes à retrouver un semblant de respiration. Il toussa à de nombreuses reprises, et Gabriel le regarda d’un air absent. Il était en train de se passer quelque chose, mais son absence de douleur commençait à le renvoyer doucement dans le monde de l’indifférence la plus profonde. Se forçant à se concentrer un minimum, il tenta d’écouter la suite en clignant des yeux. Ignorant totalement Seth à ses côtés, Gabriel écouta ce qu’avait à dire l’homme mort de fatigue et d’excitation.

« Je ne l’ai pas vu, mais… ils disent que quelqu’un a été grillé sur place… électrocuté, Mon Père ! »

« Mon Dieu, est-ce bien vrai ? » souffla le prêtre en plaquant sa paume contre ses lèvres.

« Oui ! A cause des fils électriques ! » s'écria l'homme en faisant de grands gestes des bras.

Ah oui, tiens, les fameux fils électriques. Gabriel s’en fichait éperdument, mais il savait que quelque chose de bizarre était apparu depuis quelques temps : des barbelés. Des fils électriques empêchant les Londoniens de sortir. Bah, il devait s’agir d’une blague de l’extérieur, sans aucun doute. Qui aurait pu les mettre ici, à part des gens du dehors ? Aucun Londonien n’aurait été assez fou pour s’enfermer volontairement… sauf Gabriel, bien sûr. Il était très heureux de souffrir de cet isolement, et avait déjà plusieurs fois espéré se faire électrocuter… Et cet inconnu l’avait fait, lui. Quelle classe, quelle prestance, quelle rapidité ! Il avait dû brûler de l’intérieur, une sensation assez géniale, à ce qu’il pouvait en juger.

Mais il y avait mieux : si Gabriel voyait ce cadavre carbonisé, il se sentirait mal, aurait des nausées, envie de vomir ! Il avait à présent très envie d’aller voir ça de ses propres yeux. Se tournant vers Seth, au risque de le surprendre, il lui demanda :


« Est-ce que l’on pourrait aller voir ça ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Seth L. Cullen
    Good or not - like some rain during summer

avatar

Féminin
.âge : 24
.date d'inscription : 01/06/2009
.messages : 64
.credits : (c)Capri4


─ Secret Tale ─
.who i am: Journalist
.desire: Conserver cette vie tranquille
.address book:

MessageSujet: Re: I would take a rest, think a moment... [Gabriel]   Mer 1 Juil - 10:36


    Quand cet homme était entré dans l'église en hurlant, Seth n'avait d'abord eu aucune réaction. Certes ce n'était pas dans les habitudes des croyants, à sa connaissance, de crier dans l'église, mais il n'était pas certain des pratiques réelles de ces personnes.

    Il apostrophait toutes les personnes présentes dans l'église apparemment. Puis l'homme essaya de parler, d'une respiration laborieuse, paniquée, comme s'il avait fui quelque chose de terrible. Cela intrigua Seth, mais il ne se retourna pas pour autant. Le révérant fit de nouveau son apparition, essayant de détendre l'homme et de ramener le silence dans l'enceinte de la cathédrale.

    Cet homme avait toujours du mal à s'exprimer, ses paroles restant entrecoupées, son souffle rapide. Il disait que... quelqu'un avait été électrocuté. Seth se retourna, jeta un regard à l'homme et vit le prêtre tout à côté de lui, soufflant d'une phrase son étonnement. Les lignes à haute tension... C'était la seule possibilité, affirmée par l'homme juste un instant après. En effet, si cette personne s'était électrocutée chez elle, on n'en aurait pas entendu parler plus que cela.

    Mais cet homme, mort à cause de ces fameuses lignes à haut tension, cela ferait vite le tour de la ville. Et ce genre de nouvelles, son patron allait vouloir un article dessus. Sa première pensée fut d'aller demander à l'homme où ça s'était passé, mais il était encore perturbé. Dans quelques instants, oui.

    Seth se leva, vit le jeune homme se tourner vers lui, lui demander s'ils pouvaient aller voir ça de plus près. En lui-même, Seth n'en avait pas envie. Voir un cadavre ne l'excitait pas trop. Mais en même temps, plus vite il serait sur les lieux, plus il aurait d'informations concernant cette mort, et plus il pourrait en dire dans ce prochain article.

    D'une certaine façon, il était obligé de dire oui à ce jeune garçon. Même s'ils auraient pu, chacun de leur côté, y aller. Il n'aimait pas l'idée de devoir rester un peu plus de temps avec ce jeune homme. Mais en même temps, une fois à l'air libre, il pourrait lui fausser compagnie plus facilement.

    Se tournant vers le jeune homme, il acquiesça d'un signe de tête, puis s'avança vers l'homme, et lui demanda où ce décès avait eu lieu. Il avait encore la respiration entrecoupée, mit un moment avant de lui répondre qu'il se trouvait quelque part au nord de la ville, il ne savait plus trop où. Jetant un regard vers le jeune garçon, il l'invita à le suivre hors de l'église.

    "Au fait, je suis Seth Cullen. Et vous?"

    Cette question aurait pu paraître très sincère, presque gentille, mais Seth n'oubliait pas que ce jeune homme n'avait pas voulu obéir à un ordre direct et répété. Cette question servirait surtout, une fois là bas, à faire des présentations un peu plus rapides.

    Seth n'avait pas de voiture, étant venu à pied. Il supposa que ce jeune homme n'en avait pas non plus, ou ça aurait été une grande chance. Ils partirent donc, à pied, à travers les rues et les boulevards de Londres. A cette heure-ci, tous les taxis étaient utilisés. Mais Seth souhaitait qu'ils en croisent un libre. Ça leur rendrait la voyage beaucoup plus rapide et bien moins épuisant.


    [à suivre...]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://mycapri4.unblog.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I would take a rest, think a moment... [Gabriel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
I would take a rest, think a moment... [Gabriel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel moment vous a le plus marque dans l'annee electorale USA?
» En ce moment à la télé...
» Un moment de déprime [Libre]
» Un petit moment de réconfort
» Mash sur direct 8 en ce moment

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
high.voltage :: .CITY OF WESTMINSTER. :: Westminster Cathedral-
Sauter vers: