AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Gabriel K. Walden [finished]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gabriel K. Walden
    Cheeky cute boy -- Beware he’s a pretty masochist princess

avatar

Féminin
.âge : 24
.date d'inscription : 22/05/2009
.messages : 49
.credits : Just Banana


─ Secret Tale ─
.who i am: Cinderella, and nothing more
.desire: Injures
.address book:

MessageSujet: Gabriel K. Walden [finished]   Sam 23 Mai - 19:27

Gabriel Keith Walden
feat Gaspard Ulliel



« Nul n'a l'honneur d'avoir une vie qui soit à lui. » Victor Hugo



Qui suis-je ?
    Nom : Walden
    Prénom(s) : Gabriel Keith
    Surnom(s) : Gaby
    Âge : 21 ans
    Date de naissance : 20 juin 1961
    Lieu de naissance : Cambridge
    Nationalité : Britannique


Ne jamais juger un livre à sa couverture.
    Caractère :

    Gabriel n'est pas vraiment une personne très recommandable. Disons que, pour résumer, il est exactement le genre de garçon dont votre mère dit toujours "Fais ce que tu veux, mais ne fréquente jamais ce sale gosse!". Il n'est pas méchant, non, juste... désinvolte. Totalement nonchalant. Cette absence d'ambition assez problématique n'est bien sûr pas du goût de tout le monde, loin de là. Difficile de s'attacher à ce jeune homme si peu impliqué dans sa propre vie, si je-m'en-foutiste qu'il vit seul depuis la fin de ses études. Gabriel ne se promène pas avec une armée d'amis, mais il a déjà pris sa place dans le coeur de beaucoup de jeunes filles. Cependant, son désintérêt de tout ce qui se passe autour de lui a fait fuir ces jeunes demoiselles: Gabriel est un célibataire endurci.

    Mais pourtant, il n'est pas méchant, loin de là! Gabriel n'est pas un garçon énervant volontairement ses congénères: il ne le fait vraiment pas exprès. Il a simplement choisi un style de vie calme, serein et sans prise de tête. Le jeune homme n'est pas non plus feignant, mais il n'en fait pas plus que nécessaire: il n'a pas continué ses études après le A Level. Aucune passion n'est susceptible de soulever le coeur de Gabriel Walden: il n'a jamais connu le véritable amour, ne s'est jamais épris d'amitié pour quelqu'un, et ne se met pas en colère. C'est d'ailleurs un trait de sa personnalité qui peut à la fois attirer et repousser. Certains, surtout les filles, adorent son air détendu et mystérieux, et s'éprennent de lui. D'autres ont juste envie de le frapper pour le faire bouger un peu... Ce qui ne fonctionne pas réellement: Gabriel a une sorte de sang-froid automatique coulant dans ses veines.

    S'il y a une chose que Gabriel ne ferait jamais, c'est bien faire du mal à quelqu'un. Cela ne l'intéresse pas du tout, et il n'a pas de temps à perdre avec tout ça. Bien sûr, ce temps qu'il gagne à rester impassible ne lui sert à rien, au final, mais le jeune homme emploie son temps libre à lire. La lecture ne lui procure aucune sensation particulière, ni même une envie d'en savoir plus sur l'intrigue qui se déroule sous ses yeux. Il lit uniquement pour passer le temps. De toute façon, il n'a pas grand-chose d'autre à faire... Il lui arrive parfois de lire huit fois le même roman, mais quelle importance? Il ne sait pas ce qu'est le suspense, c'est bien simple: il s'en fiche totalement! Gabriel vit sa vie sans aucun problème. Son existence est d'un calme problématiquement général, et il ne cherche même pas à changer cette situation. Gabriel Walden n'est ni séducteur, ni aventurier, ni insolent, ni excité, ni passionné, ni possessif. Il est. Et c'est déjà assez fatigant comme ça.


    Physique :

    Impossible de passer à-côté d'une chose pareille: Gabriel est d'une beauté angélique. Et c'est l'adjectif qui lui convient parfaitement, étant donné que son visage peut être commun à ceux des tableaux de la Renaissance. Un physique antique, une beauté impressionnante, Gabriel ne passa absolument jamais inaperçu! Toutes les filles se retournent à son passage, et pas que des filles, d'ailleurs. Certains garçons oublient un instant que l'homosexualité peut être mal vue à cette époque, et se mettent à le dévorer des yeux. Cela dure une minute, puis ils retournent vaquer à leurs occupations, avec l'impression d'avoir croisé quelqu'un de très spécial. Seulement, Gabriel n'en est pas tellement conscient, il ne voit quasiment pas toutes ces personnes qui l'admirent: lorsqu'il se promène dans la rue, il ne leur prête pas attention.

    Ses cheveux ne ressemblent pas vraiment à ceux des chanteurs de l'époque: brun foncé, courts, sans fantaisie. Gabriel a semble-t-il échappé à la mode post-Beatles, et son absence de cheveux longs a d'abord déstabilisé les jeunes filles de son entourage. Le fait qu'un aussi beau garçon ne se donne pas les moyens de séduire qui il voulait, après avoir surpris, entraîne l'effet inverse: les admiratrices du jeune homme deviennent irrémédiablement folles de lui! Ses cheveux bruns courts et sans esthétique particulière lui vont comme un gant, et il n'a jamais pensé à les coiffer autrement. Non... il ne les coiffe même pas.

    Les yeux de Gabriel sont à priori communs à beaucoup de garçons aux cheveux bruns: entre le bleu et le vert, ils sont au départ assez normaux. Mais, lorsqu'on le regarde de plus près, le jeune homme a en fait un regard plutôt... spécial. A moitié indifférent, blasé, mais très perspicace et précis. Exactement le genre de regard qui peut effrayer, mais qui à la place séduit ses nombreuses groupies. Gabriel est un champion de l'ironie: il possède assez de critères pour paraître trop mystérieux pour être sympathique aux yeux des jeunes filles, mais c'est toujours l'effet inverse qui se produit.

    L'allure de Gabriel laisse légèrement à désirer: il est carrément patibulaire. Son attitude, toujours calme, donne presque envie de lui donner des claques: si peu de vivacité finit par énerver! Mais le jeune homme ne tente même pas de se justifier, il ne le fait pas exprès... D'autres éléments pouvant attirer les jeunes filles comme des aimants: il est mince, légèrement musclé (sans aucune raison apparente, puisqu'il ne fait pas de sport), et se déplace très lentement. Ce dernier point peut être attirant ou non, mais additionné aux autres, il rend tout le monde littéralement fou de Gabriel.

    Particularité(s) : Il arrive souvent à Gabriel de grimacer sans raison, et à chaque fois lorsqu'il est dans une situation non pénible. Dès que sa vie se corse un peu, son visage reste impassible ou légèrement contenté.

    Don(s) : Est capable d'obliger quelqu'un à le détester inconsciemment. Mais cela ne fonctionne pas sur des personnes maudites par les Contes de Grimm.


Malédiction de Grimm.
    Personnage : Cendrillon

    Caractère : Cendrillon a vraiment beaucoup trop vécu chez sa marâtre et ses deux demi-soeurs: elle s'est toujours fait martyriser! Et maintenant, voilà le résultat: elle aime qu'on la frappe, qu'on l'insulte, qu'on la rabaisse sous terre. Cendrillon adore être blessée, elle est masochiste et un peu dingue... Mais dès qu'un compliment fuse, elle s'énerve, pouvant aller jusqu'à l'attaque physique... Mais sa réaction principale est surtout un froncement de sourcils un peu effrayant. Mais attention, il ne faut pas croire que cette grimace ne mène à rien! Cendrillon sent très rapidement sa colère monter avec le nombre de gentillesses, et là...

    Conséquences : Gabriel était un jeune homme totalement inflexible: maintenant, de temps en temps, il grimace et se sent légèrement ennuyé lorsqu'un compliment parvient à ses oreilles. Mais ça, c'est lorsqu'il est concentré sur ce qu'il fait. Si le jeune homme reçoit une gentillesse comme ça, sans prévenir, il s'énerve très rapidement! Il peut être très surprenant de voir ce garçon d'habitude impassible se mettre soudain à empoigner le col de quelqu'un qui lui a dit du bien...


Qui se cache derrière l'écran ?
    Prénom / Pseudo : Mathilde/Banane
    Âge && Provenance : 16 ans/France
    Fréquence de connexion : Beaucoup plus que vous, vils mortels. xD
    Code du Règlement : Applause T'AS VU T'AS VU JE L'AI TROUVEEEE! \o/
    Comment avez-vous découvert le forum ? Je sais plus <3
    Commentaire(s) :C'est parti pour un perso encore plus bizarre que les précédents. xD


Dernière édition par Gabriel K. Walden le Sam 6 Juin - 22:29, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel K. Walden
    Cheeky cute boy -- Beware he’s a pretty masochist princess

avatar

Féminin
.âge : 24
.date d'inscription : 22/05/2009
.messages : 49
.credits : Just Banana


─ Secret Tale ─
.who i am: Cinderella, and nothing more
.desire: Injures
.address book:

MessageSujet: Re: Gabriel K. Walden [finished]   Mar 26 Mai - 21:18

Maître de son destin ou pas ?

~ Jolie petite histoire

Gabriel est né, c'est un fait. D'ailleurs, il a souvent pensé que ses parents auraient pu s'abstenir de le mettre au monde... Il naquit à Cambridge un 20 juin, journée ensoleillée s'il en est, en 1961. Ses parents n'avaient pas spécialement fait des pieds et des mains pour obtenir leur fils unique, mais ils l'aimaient bien quand même. Un sentiment que le petit Gabriel ne leur renvoyait absolument jamais: toujours dans les nuages, toujours froid et indifférent, il effrayait ses géniteurs. Jusqu'à l'âge de quatre ans, personne n'osa lui faire de réflexion sur son style de vie, mais un beau jour... On l'envoya chez une psychologue réputée plutôt stricte, avec la ferme intention de le réveiller un peu. Bien sûr, cela ne fonctionna absolument pas: la psychologue faillit craquer, et renvoya Gabriel chez ses parents, en quatrième vitesse.

Inutile de dire que, dès l'école primaire, Gabriel devint le souffre-douleur favori de ses camarades de classe. Seuls les garçons adoraient le titiller, l'énerver, essayer de le pousser à bout, mais cela ne fonctionnait absolument jamais. Dès lors, le jeune garçon devint "L'Extraterrestre", un humanoïde un peu trop bizarre pour être Terrien, et pourtant à l'apparence humaine. Les petites filles aimaient bien L'Extraterrestre, car il était plutôt mignon. Et même s'il ne parlait que pour dire "présent" le matin, elles l'adoraient quand même... Ce qui avait le don d'énerver les garçons de la classe, évidemment. Il s'ensuivit qu'un jour, excédés de voir L'Extraterrestre adulé par leur amoureuses, les garçons de la classe se mirent à taper sur Gabriel avec une insistance presque hystérique. Ils l'immobilisèrent au sol, et le frappèrent avec un acharnement sans précédent dans la petite école de Cambridge.

Même s'il ne s'était pas défendu car il se moquait d'être blessé ou non, Gabriel n'échappa pas à un déménagement de sa famille à Liverpool. "Pour aller loin de tous ces p'tits cons", comme l'expliqua sa mère à son père. Et sa scolarité ne fut qu'une longue liste d'échecs divers et variés: ses parents tentèrent de lui faire apprendre le piano, mais il ne mettait absolument aucune passion dans ce qu'il jouait, ce qui était plus que problématique... L'athlétisme fut pire encore, car Gabriel n'aimait pas courir, c'était un peu trop fatigant et sans intérêt, selon lui. Son niveau scolaire était totalement affligeant: ne s'intéressant à rien de particulier, mais ignorant superbement toutes les remarques de ses professeurs, Gabriel ne faisait aucun progrès, et n'avait aucune bonne note. Même sa note de conduite était pitoyable, car il n'ouvrait jamais la bouche pour participer.


Et c'est ainsi que, à l'âge de 17 ans, ses parents décidèrent de lui faire avoir son bac et de l'envoyer dans une maison de correction et de travail dans la région du Sussex.



~ Pour ne pas voir qu'un nouveau jour se lève, elle ferme les yeux et dans ses rêves... elle part

Rien n'était pire que le Pensionnat Harvard. Et pourtant, cela ne blessait pas du tout Gabriel. Les surveillants, le directeur, les élèves, tous s'arrachaient les cheveux à la simple idée de devoir lui adresser la parole. Il était si désintéressé, si mou, que personne ne pouvait supporter une tentative de discussion avec lui. Il répondait évasiment, lorsqu'il répondait seulement... Mais un jour, il connut sa première groupie n'hésitant pas à passer à l'action. D'habitude, les filles restaient loin de lui par respect, et pour préserver le mystère, ou peut-être tout simplement pour attendre de voir si Gabriel allait craquer sur elles... Ce qui n'arrivait tellement jamais qu'elles désespéraient à longueur d'année.

Une fille passa à l'action, cependant. Elle ne pouvait plus supporter de le voir si indifférent à ses avances, et commença à croire qu'il ne l'avait tout simplement pas encore vue. Gabriel n'y avait jamais prêté attention, en effet, et ne savait absolument pas comment elle pouvait s'appeler.

"Ca te dirait de venir à la soirée qu'on fait, ce soir? "

"La quoi?"

"La soirée! Viens mon p'tit loup, je t'attendrai tout la nuit s'il le faut!"

Gabriel se moquait éperduement de cette soirée, mais il pensa qu'il ne fallait pas trop contrarier des gens qui le réclamaient. C'est ainsi qu'il se retrouva dans une salle faiblement éclairée, avec des gens fumant des choses bizarres tout en riant allègrement. Il ne se sentait pas réellement perdu, mais s'assit simplement sur une chaise, dans le fond de la salle. Les yeux fixés sur ses genoux, il ne vit pas s'approcher la jeune fille qui voulait se coller à lui.

"Gabyyyy! Tu es venu!"

"Oui."

"Bon, tu voudrais me suivre, s'il-te-plaît?"

Elle l'emmena dans une petite pièce au fond de la salle, et le plaqua contre un mur, sans qu'il ne puisse se défendre. Ne sachant pas trop ce qu'elle faisait, il se contenta de la regarder d'un air absent, ce qui la surprit. Elle se racla la gorge, et lui sourit d'un air un peu forcé, ses yeux trop maquillés tentant vainement de le séduire. Mais elle ne sentait même pas que c'était perdu d'avance. Finalement, elle lui présenta certaines parties du haut de son anatomie qui laissèrent Gabriel de glace. Passablement vexée, elle lui demanda d'un air cajoleur:

"Allons bon, ça t'excite pas?"

"Hm... ça devrait?"

Elle fronça les sourcils, puis lui infligea la gifle la plus monumentale du monde et quitta la pièce. Légèrement sonné, Gabriel se frotta la joue, et retourna simplement se coucher. Il n'avait rien compris, mais ce n'était pas si grave, après tout.

Cependant... Le lendemain, tout le pensionnat était au courant. Le directeur convoqua tous les participants de la fête dans son bureau, et Gabriel ne se demanda même pas pourquoi. Les élèves fautifs regardaient leurs pieds, terrorisés à l'idée d'être renvoyés chez leurs parents, mais le jeune homme ne les comprenait pas. Le directeur leur passa le savon du siècle, invoquant le Code Intérieur, la Justice, l'Intelligence, puis le Renvoi. Et c'est ainsi que Gabriel se retrouva simplement chez ses parents. Incroyable mais pathétique...

Par la suite, il n'y eut plus grand-chose à raconter. Gabriel fut simplement renvoyé chez lui, et ses parents le remirent au lycée, pour sa dernière année. Par une sorte de miracle, il eu son A Level au rattrapage, puis se retrouva dans la vie active... en tant que chômeur. En désespoir de cause, sa mère lui envoie des enveloppes contenant le minimum vital, et c'est exactement ce qui convient à Gabriel. Il n'utilise son argent que pour le loyer de son appartement, et pour manger un peu, quand même. D'ailleurs, il est maigre comme un clou.



~ Cendrillon, pour ses vingt ans, est la plus jolie des enfants

Mais récemment, Gabriel a légèrement changé. Pourquoi? Il n'en sait rien, et s'en fiche toujours autant, mais de temps en temps... il s'énerve un peu. Quand des personnes tentent de s'emparer de lui, comme cette jeune fille du pensionnat. Il supporte difficilement les gentillesses des autres, et se trouve obligé de dire une méchanceté sur lui-même pour se sentir apaisé. Et lorsqu'une jeune fille s'énerve contre lui, le traitant de tous les noms, son coeur bat de plus en plus vite. Il n'avait jamais imaginé que la douleur fasse du bien à ses congénères, et a commencé à penser qu'il devient un humain normal, ce que sa mère lui a répété pendant des années.

Oui, la souffrance le rapproche enfin de cette humanité qui lui manquait!
Revenir en haut Aller en bas
Lexis L. Heartfeels
    Sweet poison princess •• She's the lullaby of madness

avatar

Féminin
.âge : 28
.date d'inscription : 22/05/2009
.messages : 158
.credits : Shadow (a) && Opium (g)


─ Secret Tale ─
.who i am: art student && snow white
.desire: play with london more && more
.address book:

MessageSujet: Re: Gabriel K. Walden [finished]   Sam 6 Juin - 23:42

    Ahn !! Mais nah je proteste !! Je valide pas un perso aussi tordu Hyper Evil
    Mais qwa Cendrillon c'est mon idée ?? Même pas vrai Auréole

    Ahem, un peu de sérieux voyons x3
    Bon ai-je vraiment besoin de blablater ? .. Validée sale bestiole What a Face

_________________
    “The fear of blood tends to create fear for the flesh”
    “You will encounter a wall of darkness, and the
    wrath of the underworld.
    These will help you.”


      Silent Hill
Revenir en haut Aller en bas
http://highvoltage.bbactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gabriel K. Walden [finished]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gabriel K. Walden [finished]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.
» Gabriel Soap, [validée]
» Justin Gabriel Vs Ted DiBiase Jr
» Justin Gabriel Vs Evan Bourne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
high.voltage :: .PERSONNAL TALES. :: Interpretations :: Welcome to London-
Sauter vers: