AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Caldwyn. Ou l'art de faire des rencontres ... improbables.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caldwyn B. Morrow
    Sweet Dreamer • My dream is your dream »

avatar

Masculin
.âge : 24
.date d'inscription : 31/05/2009
.messages : 37
.credits : sky


─ Secret Tale ─
.who i am: Etudiant en Lettres et droits.
.desire: M'unir à Elle.
.address book:

MessageSujet: « Caldwyn. Ou l'art de faire des rencontres ... improbables.   Lun 1 Juin - 3:22

    Je ne met pas de privé pour ce sujet pour la simple et bonne raison que
    si quelqu'un veut rejoindre le RP's, il pourra. Cela permet une plus grand possibilité de RP's = ).
    Première réponse à Lexis.


    Une brise de vent vint effleurer la joue de Caldwyn. En ces temps-là, le vent soufflait beaucoup à vrai dire. Surtout le matin. Chaque année depuis maintenant bientôt vingt et un ans, Caldwyn devait endurer le froid du mois de février. Même après plusieurs années, le froid restait, ne laissant place qu'à un sentiment de glaciation.
    Caldwyn ouvrit ses volets. Il entrevit les nuages qui se dessinait aux alentours. Le jeune apprenti-avocat regardait aux alentours si une tempête n'allait pas se préparer. Si les nuages étaient gris, c'était qu'une tempête approchait. La dernière que Londres avait connu avait été dramatique. Des flots s'étaient déversés sur Londres, engloutissant la Terre sous elle. Caldwyn n'était qu'un petit garçon à l'époque, mais il s'en souvenait comme deux gouttes d'eau.
    Mais à présent, Caldwyn avait sa propre vie et ne vivait plus aux crochets de monsieur et madame Morrow. Désormais, il vivait avec Angel de un des quartiers de Londres. Il était bien mieux que chez les aristos à tout devoir surveiller. Ses gestes. Ses manières. Ses attitudes. Ses paroles. Tout. Un jour, il en avait eu plus qu'assez et avait claqué la porte de la maison de luxe des Morrow's, rompant le lien qu'il avait avec sa mère et son père.

    La vue de la fenêtre était magnifique. On y voyait tout le quartier. Habitant un immeuble de quartier, au dernier étage, Caldwyn avait tout le plaisir de voir son quartier. Quartier qu'il chérissait plus que tout. Même si cela n'était pas au goût de tout le monde, il aimait ce quartier. C'était un bout de son histoire après tout. Il n'allait pas renier l'autre bout mais il s'en accommoderais comme de l'une de ces choses que l'on préfères oublier.
    Jetant son regard ça et là, Caldwyn enleva derechef sa tête de l'encadrement où elle était pour fermer la fenêtre. Il tira ensuite les rideaux. Des rideaux de soie, envoyés par sa mère. Elle l'avait suppliée dans une lettre de les accrocher. Caldwyn n'avait pas osé les mettre à la poubelle, alors ils servaient à quelque chose accrochés sur le mur.

    Caldwyn tourna dos à la fenêtre et examina sa pièce. Il était dans la chambre de l'appartement. Une belle chambre aux murs décorés de papier peint mi-rouge, mi-doré. Les lit à baldaquin occupait presque toute la pièce. La place pour passer était restreinte mais Angel avait toujours voulu dormir dans un lit à baldaquin. Caldwyn n'avait pas pu lui refuser cette faveur. Il l'aimait trop pour lui faire du mal.
    Il ferma les yeux et une seconde plus tard, une porte s'ouvrit. La porte de la chambre. Une silhouette féminine apparue aux yeux de Caldwyn. Angel. Il la regardait avec amour. Il s'avança. Angel était presque dénudée, une simple serviette enroulant son corps de déesse. Angel s'avançait aussi vers Caldwyn. Une fois touts deux arrivés l'un devant l'autre, ils s'embrassèrent. Longuement. Puis Caldwyn relâcha son étreinte sur sa fiancée.

    Car oui ils étaient fiancés. Depuis peu mais tout de même fiancés. Caldwyn, lors d'un instant de pure folie, avait décidé cela. Il lui avait alors demandé sa main. Ils étaient alors au restaurant. Et Angel avait dit oui de suite. C'avait été un moment de bonheur intense pour Caldwyn mais aussi pour Angy, il en était sûr.

    « Ça va Angy ? », avait demandé Cald'.
    « Bien sûr ! Comment ne pourrais-je pas aller bien alors que l'on vient de se fiancer ?! », avait alors dit Angel, le regard brillant.
    Elle regardait désormais sa bague, le regard brillant. Elle tendait la main devant elle.
    « Elle est magnifique Cald'. »
    « C'est bien pour ça que je l'ai choisi. Pour qu'elle aille avec ta beauté ! »
    Angel explosa d'un rire tonitruant. Il était rare de la voir de si bonne humeur le matin...
    « Tu fait quoi aujourd'hui ? », demanda t-elle.
    « Je ne sais pas, j'irais me promener sûrement, vu que tu travailles. »

    ─ ─ ─


    Caldwyn se trouvait désormais au parc Finsbury Circus. Il avait une envie folle de se promener. Il allait se promener dans le parc qu'il adorait depuis bien longtemps. Caldwyn traversa le grand parc puis trouva un banc où il était seul. Il pourrait donc réfléchir seul. Enfin, il ne se doutait pas que quelqu'un était derrière lui...

    HJ ─ Désolé de la petitesse. Mais là j'avais gros envie de dodo mdr.
Revenir en haut Aller en bas
Lexis L. Heartfeels
    Sweet poison princess •• She's the lullaby of madness

avatar

Féminin
.âge : 28
.date d'inscription : 22/05/2009
.messages : 158
.credits : Shadow (a) && Opium (g)


─ Secret Tale ─
.who i am: art student && snow white
.desire: play with london more && more
.address book:

MessageSujet: Re: « Caldwyn. Ou l'art de faire des rencontres ... improbables.   Lun 15 Juin - 20:38

      « Mais j’ai pas envie ! »
      « Personne ne t’as demandé ton avis Lexis. »
      « Rien à foutre ! J’ai dit NON ! »
      « Lexis Lullaby… »
      « Oh mais merde ! Lâche-moi tu veux ! »

    Et sans plus un mot elle quitta la demeure, laissant sa mère plantée là comme une sombre idiote. Ce qu’elle était d’ailleurs. Il n’y avait aucun doute quant à la réaction de son pire quand elle rentrerait d’ici quelques heures, quoique elle pourrait très bien allait chez Nathaniel quelque jours. Le temps que ses parents aient d’autres préoccupations que sa petite personne. De toute façon c’était chez son frère qu’elle avait laissé ses affaires préférées, aucun souci à ce faire dans ces cas-là. Soupir. Pourquoi avait-il fallu qu’elle naisse dans la famille la plus snob et la plus ennuyeuse de Londres ? Mais rien ne servait de se lamenter sur sa famille, on ne la choisissait de toute façon pas. Par contre elle pouvait très bien choisir de ne pas passer sa vie avec eux et d’aller faire autre chose.

    Mais quoi ? Hayleen et Ellen n’étaient pour l’instant pas disponible, pas moyen de passer sa journée avec ses meilleures amies. Voila déjà un premier point qui la mettait en rogne. Nathaniel avait des recherches à faire et elle lui avait promis de ne pas le déranger. Nouveau mauvais point. Que pouvait-il lui rester ? Elle stoppa brusquement au milieu du trottoir, sans crier gare, s’attirant les regards noirs des passants qui avaient manqué la bousculer de plein fouet, mais personne n’osant lui faire la moindre réflexion : elle n’était qu’à trois cent mètres de chez elle, et même sans cela le résultat aurait été le même. Lexis avait une très mauvaise réputation et c’était surtout cela qui jouait. Elle restait là quelques instants, réfléchissant à toutes les solutions qui s’offraient à elle.

    Alienor, sa prof de musique ? Pitié non, pas maintenant ! Elle était gentille mais qu’est-ce qu’elle était nunuche. Déjà qu’elle n’avait été un moyen de plus prendre ses stupides cours de piano et ne plus voir la vieille harpie qui lui servait alors de professeur. Fallait pas non plus lui demander de passer du temps avec elle en dehors des heures de cours. Sinon il y avait… personne. Il fallait se rendre à l’évidence, personne à Londres ne méritait d’avoir l’honneur de sa présence. Nouveau soupir et elle reprit sa marche. Peut-être que si elle trouvait le jeune attardé qui avait sauvé Anthalya, son petit chaton – enfin quand il n’en était encore un, il y a une dizaine d’années bientôt – peut-être que si elle le trouvait elle pourrait un peu tuer le temps. Comment s’appelait-il déjà ? Pas moyen de s’en souvenir.

      « Quelle journée pourrie ! »

    Elle erra sans but pendant quelques temps en ville, espérant trouvant la moindre petite occupation qui lui conviendrait ou bien enfin tomber sur ce gentil arriéré qu’elle appréciait quand même un peu, mais pas moyen de lui mettre la main dessus. Il lui semblait pourtant qu’il avait ses habitudes, lieux préférés ou quelque chose dans le genre. A moins qu’elle ne fasse des idées, après tout elle ne se souvenait même pas de son prénom, n’avait aucune idée de son âge, de ce qu’il faisait – enfin ça ce n’était surement pas dure à deviner juste : il ne devait rien faire de ses journées vu son état – et elle ne savait pas où il habitait. Au point où elle en était elle n’aurait surement pas hésité à le tirer de son lit. Quoique… elle ne voudrait pas que certains se fassent des idées…

      « Eurk ! »

    Abandonnant son projet premier elle se dit que mieux valait aller dans le premier lieu qu’elle pourrait trouver comme… comme, son regard parcouru les différents lieux qui s’offraient à elle et tomba sur le parc Finsbury Circus. Quel drôle de nom pour un parc tout de même, mais elle l’aimait bien malgré ce nom qu’elle n’appréciait guère. Par chance elle avait pensé à emmener son sac « fourre-tout » qui contenait en particulier toujours un bouquin et un paquet de clopes. Enfin elle avait trouvé comment tuer le temps de manière à peut près supportable, restait plus qu’à trouver un coin où personne ne viendrait l’enquiquiner. Ce qui aurait été le cas si elle n’avait pas oublié de prendre en compte le banc devant elle. Quant une ombre apparut soudaine.

      « Hey ! Il fait assez moche comme ça ! »



HJ ─ Nah mais il est bien ton post, le mien est zarbi je trouve x3.

_________________
    “The fear of blood tends to create fear for the flesh”
    “You will encounter a wall of darkness, and the
    wrath of the underworld.
    These will help you.”


      Silent Hill
Revenir en haut Aller en bas
http://highvoltage.bbactif.com
 
« Caldwyn. Ou l'art de faire des rencontres ... improbables.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TUTO] Faire des socles
» Faire des arbres?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» [Tutoriel] Une gourde sympa à faire.
» Faire disparaitre des traces de feutre permanent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
high.voltage :: .THE CITY. :: Finsbury Circus-
Sauter vers: