AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il existe des rencontres que l'on ne peut prévoir. || PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soo Yun Nah
    Dangerous madnessDon't be her friends

avatar

Féminin
.âge : 28
.date d'inscription : 08/06/2009
.messages : 39
.credits : loveless


─ Secret Tale ─
.who i am: fille au pair
.desire: revoir Jun, la Corée
.address book:

MessageSujet: Il existe des rencontres que l'on ne peut prévoir. || PV   Dim 5 Juil - 21:23


    Un bruit. Une sonnerie. Ignoble bruit du matin qui avait le chic de vous pourrir vos réveils et surtout vos grasses matinées. Mais pourquoi donc n’avait-elle pas éteint ce satané appareil du diable ? Yun, exténuée, se retourna sur le ventre en se mettant son oreiller sur la tête mais rien n’y faisait, le bruit ne s’arrêterait pas pour autant. D’un mouvement aussi brusque que soudain la jeune fille abattit son polochon sur son réveil, et le pauvre appareil qui n’avait pourtant rien demandé s’envola faire un petit vol plané avant de s’écraser tristement sur le parquet. Un décès prématuré qu’il devait à la bonne cuite que c’était prise sa propriétaire la veille.

    Jamais Yun n’avait atteint un tel degré d’alcoolémie, elle ne se souvenait même pas pourquoi elle en était arrivé là. Ou peut-être… peut-être qu’elle ne voulait pas s’en souvenir, que ce mal de crâne douloureux avait justement était voulu. Quoiqu’il en soit, ce qui était fait, était fait et elle allait devoir se trimballer ça toute la journée, ou du moins un bon moment. La coréenne était habituée au lendemain de soirée et elle supportait mieux l’alcool que la plupart des gens. Enfin elle se leva, avec le plus grand mal, tout en s’ébouriffant les cheveux. S’ensuivit un coup d’œil dans la pièce alors qu’elle s’étirait.

    « C’est pas vrai. » Elle venait de voir le cadavre frais de son réveil. Elle n’avait pas besoin de s’en approcher pour savoir qu’elle allait avoir besoin de s’en acheter un neuf. Dommage elle l’aimait bien celui-là, enfin elle en profiterait pour en trouver un encore plus fun et si jamais elle n’y parvenait pas aujourd’hui elle pourrait toujours demander à Vofa de la dépanner. Ce qui ne lui plairait guère, elle n’avait pas envie de lui expliquer comment cet incident était arrivé et surtout elle ne voulait pas que celle qui lui offrait un toit sache qu’elle avait un penchant très prononcé pour les boissons alcoolisés.

    “ Soo Yun pourrais-tu aller Ichabod
    après ton footing s’il te plait ?
    Il est à la crèche, comme d’habitude.

    Merci et bonne journée !
    Ce soir je rentrerais tard.
    Vofa ”

    Bon rien de très inhabituel. Le même rituel que tous les samedi matin quand Yun allez courir alors que Vofa s’en allait travailler. La demoiselle avait d’ailleurs eu beaucoup de chance que sa « famille » d’accueil accepte de la laisser courir et de mettre une demi-journée de plus son enfant à la crèche pour qu’elle puisse courir. Yun lui en était reconnaissante, car malgré les apparences la coréenne voulait garder à tout prix son niveau sportif à jour. Et ce n’était pas le système éducatif anglais qui allait l’aider. Oh ça non.

    Vêtue d’un survêtement vert pâle, elle s’engagea dans la rue et pris la direction du holland park. Elle aimait beaucoup ce parc et ne courait d’ailleurs que dans celui-ci, changeant simplement ses parcours afin de briser la monotonie. Mais aujourd’hui elle n’y fit pas très attention, le plus important était de courir à son niveau et surtout d’espérer que l’air lui ferait le plus grand bien et chasserait son mal de crâne. Hélas elle aurait peut être mieux fait de rester au lit ce matin, car Yun n’était pas vraiment en état de courir. C’est à peine si elle regardait où elle mettait les pieds et forcément ce qui devait arriver arrive.

    Un bruit sourd. Un léger gémissement de douleur. Yun ne comprit pas de suite ce qui s’était passé mais il ne fit aucun doute qu’elle était bien cul par terre sur le bitume. « Oh ma tête... » Petit à petit Yun reprit ses esprits et tenta de savoir ce qui avait bien pu se passer. Quand… « Oh ! Je suis vraiment désolée ! » Sans se poser de questions elle se releva et aida la personne dans laquelle elle était rentrée dedans à se relever. Elle s’en fichait de savoir qui était responsable de ce malheureusement incident, même si elle était presque sûre que c’était elle. « Ca va ? » Bon apparemment la jeune femme qui se tenait devant elle n’avait rien de casser. Ouf, tant mieux.

    Des feuilles trainaient ça et là autour d’elle, l’inconnue s’était d’ailleurs mise à les ramasser. « Attendez ! Je vais vous aider ! » Yun commença elle aussi à ramasser les feuilles tombées à terre quand elle fut intriguée par ce qu’il y avait sur ces documents. Soo Yun n’était pas le genre de fille qui se gênée pour un rien, elle y jeta un coup d’œil. Et qu’elle fut sa surprise quand elle vit de quoi il s’agissait. « Vous écrivez un roman ? » Elle n’attendait pas de réponse et se mis à relire. « Mais c’est génial ! »

Revenir en haut Aller en bas
Hanna M. Creasey
    Enjoy the life - Com' on Guys

avatar

Féminin
.âge : 24
.date d'inscription : 18/06/2009
.messages : 38
.credits : (c)Capri4


─ Secret Tale ─
.who i am: consultante en journalisme
.desire: enjoy myself
.address book:

MessageSujet: Re: Il existe des rencontres que l'on ne peut prévoir. || PV   Lun 6 Juil - 9:59


    Hanna s'était levée tôt ce matin là, et cette journée promettait d'être une journée comme les autres, ou presque... rendez-vous important obligeait. Comme beaucoup de matins, elle était allée travailler pour un article qui allait être publié le lendemain, encore un de ces articles concernant le procès d'une personne importante, accusée de corruption ou d'entrave à la vie des autres. Souvent, dans ces moments-là, Hanna se demandait pourquoi Chris et elle n'avaient pas l'occasion de pouvoir s'essayer sur les sujets mirobolants et intéressants qui étaient réservés à Seth Cullen. Et dans ces moments là, elle l'enviait, et pas qu'un peu, non, elle aurait tout fait pour être à la place de l'homme solitaire et obscur.

    Mais c'était ainsi, et malgré toutes les jérémiades qu'ils pouvaient faire, ils attendaient le bon vouloir du destin et de leur patron pour leur permettre de travailler sur des sujets plus délicats. Malgré tout, ceci ne gâcha pas sa journée. Il y eut bien pire. Son rendez-vous.

    Un éditeur avait accepté de la rencontrer. Jusque là, rien d'extraordinaire. Ayant déjà essuyé plusieurs refus, elle se disait qu'un jour ils se rendraient compte que ses écrits valaient la peine d'être publiés. Elle y était donc allée confiante. Et elle avait écouté attentivement le directeur quand il lui avait expliqué qu'ils avaient pris le temps de lire son ouvrage, de l'étudier, qu'ils avaient longuement réfléchi sur la possibilité de le publier... pour finalement refuser. Hanna avait acquiescé, plus par politesse que par envie. Et bien, c'était sincèrement gentil à eux d'avoir pris de leur temps précieux avec elle et que tous leurs efforts n'aient pas été récompensés, mais que voulez-vous, nous n'avons pas tous les mêmes goûts. Dans l'esprit de la jeune femme, les remarques désobligeantes qui naissaient sous le coup de la colère et de la déception butaient contre ses dents.

    Son dossier sous le bras, contenant les efforts de longs mois, elle avait quitté la maison d'édition, décidant d'aller prendre l'air dans le parc le plus proche. Holland Park. Elle avait souvent eu l'occasion de venir s'y promener, mais les circonstances avaient toujours été différentes. Cette promenade-ci serait teintée de désillusion.

    C'est d'ailleurs pour cela, regardant le bout de ses chaussures alors qu'elle avançait sur les sentiers du parc, qu'elle ne vit pas arriver la joggeuse qui fonçait sur elle. Quand elle vit une ombre se rapprocher, elle releva la regard, mais trop tard. Elle tomba à la renverse, ses feuilles s'éparpillant autour d'elles.

    « Oh ! Je suis vraiment désolée ! Ça va? »

    Hanna ne répondit pas immédiatement, se releva d'abord à moitié, dans une position plus convenable.

    "Ce n'est rien, ne vous inquiétez pas... Si j'avais regardé où je marchais, ça ne serait pas arrivé..."

    La jeune femme prit la main qu'on lui tendait pour l'aider à se relever. Une fois debout, elle regarda la jeune femme qui se tenait à côté d'elle. Ou plutôt, la jeune fille. Hanna ne lui aurait pas donné plus de dix-sept ans. Puis Hanna s'accroupit, rassemblant ses feuilles qui sinon allaient surement être emportées par le vent, et perdues. La jeune fille se proposait à l'aider. Hanna répondit que cela ne la dérangeait pas. Au contraire, plus vite on les ramassait, moins elles risquaient de se disperser à travers le parc.

    « Vous écrivez un roman ? »

    Hanna relava le regard vers la jeune fille, penchée sur ses papiers. Certes elle n'aimait pas que l'on touche à ses affaires sans son autorisation, mais dans ces cas-là, on n'avait pas le choix. Après ce nouveau refus, Hanna se demandait sincèrement si elle allait continuer ses efforts. Peut-être qu'un jour on allait la publier, mais c'était assez d'efforts et de temps dépensé...

    « Mais c’est génial ! »

    Hanna n'avait même pas eu le temps de terminer sa pensée. Génial? La jeune femme sentit un pincement de fièreté grandir au fond de son ventre. En voilà une au moins qui appréciait. Certes d'était une jeune fille encore dans la fleur de l'âge, mais elle aimait bien...

    "Oh, vous savez, ce n'est pas grand chose..."

    Vrai, ce n'était pas grand chose, c'était juste un roman qui avait maintes et maintes fois été refusé à l'édition, pour des raisons que les directeurs n'avaient pas su lui expliquer assez bien. Les deux femmes finirent de réunir les feuilles, la jeune fille en gardant quelques unes entre ses mains, et continuant à les lire avec un regard... émerveillé. Hanna eut un sourire pour elle-même. Elle sentait que cette conversation allait durer.

    "Si vous voulez, on peut s'assoir un moment pour discuter..."

    Elle lui indiqua un banc proche.

    "Dans tous les cas, même si notre rencontre a été quelque peu... brutale, je suis enchantée de vous rencontrer!"
Revenir en haut Aller en bas
Soo Yun Nah
    Dangerous madnessDon't be her friends

avatar

Féminin
.âge : 28
.date d'inscription : 08/06/2009
.messages : 39
.credits : loveless


─ Secret Tale ─
.who i am: fille au pair
.desire: revoir Jun, la Corée
.address book:

MessageSujet: Re: Il existe des rencontres que l'on ne peut prévoir. || PV   Jeu 9 Juil - 15:39

    A deux ramasser les documents ne prit pas trop de temps. Il fallait juste faire attention à ce qu’elles ne s’envolent pas, car s’il n’y en avait qu’une seule qui manquait à l’appel, Yun s’en voudrait énormément. Méticuleusement elle les récupéra une à une, faisant le plus attention possible à ne pas les froisser ou les salir. La jeune coréenne avait bien dû courir après un des feuillets qui avait eu la bonne idée de vouloir se faire la malle, heureusement qu’elle était habituée à courir et que ses réflexes ne lui faisait presque jamais défauts. Du moins quand elle était en état, elle avait tout de même manqué de se casser la figure, enfin tant qu’elle ne se retrouverait pas les quatre fers en l’air.

    « Oh, vous savez, ce n'est pas grand chose... » Voilà qui était étrange comme réponse. Elle qui croyait que tous les artistes étaient toujours très fiers de leurs créations, que certains appelaient souvent ces dernières leurs « bébés ». Yun était restée accroupie, prenant la peine de remettre les feuilles dans le bon ordre numérologique. Ce n’était vraiment pas son genre d’être méticuleuse, elle était même tout le contraire, au point que cela exaspérait souvent son amie Jun. Il lui arrivait même parfois de trier les affaires de Yun, ce qui la dérangeait toujours énormément. Mais rien n’y faisait, elle resterait surement encore très négligée dans tout ce qui concernerait la paperasserie. Mais pourquoi alors aujourd’hui ? Et bien, simplement parce que la jeune coréenne espérait juste tomber sur le début de ce roman. C’était bien beau d’avoir un aperçu quand on tombé sur la soixantième feuille, mais bon elle aimerait bien au moins avoir un aperçu du commencement.

    Il lui fallut plusieurs minutes pour en voir le bout, Yun commençait même à avoir l’impression que le nombre de feuilles qu’elle tenait dans la même était infini. Décidemment elle ne s’était jamais rendu compte de ce que pouvait représenter quantitativement un roman, elle les regarderait d’un autre œil dorénavant. Enfin… quand elle reprendrait un vrai roman en main, ce qui pourrait ne pas se produire avant un bon moment. Pas qu’elle détestait la lecture mais Yun faisait partie de ceux qui n’arrivait pas à accrocher, qui se lassait vite si ça ne la passionnait pas. « Si c’est quelque chose. » Un sourire. « C’est quand même un énorme travail ! »

    A nouveau un sourire et enfin elle lui tendit les documents qu’elle avait ramassé, tout en prenant soin de garder les dix premières pages du roman qu’elle avait eu la chance de trouver. A nouveau elle se mit à les lire, ne prenant de nouveau pas la peine de s’assurer si la jeune femme appréciait cela ou non. « Si vous voulez, on peut s'assoir un moment pour discuter... » Il lui fallu bien quelques bonnes secondes pour se rendre compte qu’on s’adresser de nouveau à elle. Quelque peu hagard elle suivit la direction que lui indiquait la jeune femme. Un banc. Bon tant pis pour son entrainement, ça sera mal de partir maintenant et pis elle voulait bien en savoir un peu plus. Entrainement – 0 ; Curiosité – 1, c’était toujours comme ça avec Yun.

    « Avec plaisir ! » D’un pas léger Yun se dirigea vers le banc et s’installa sur la droite de celui-ci. Elle continua un peu sa lecture mais puisqu’il s’agit d’une discussion préfère s’arrêter au bout de la troisième page. « Dans tous les cas, même si notre rencontre a été quelque peu... brutale, je suis enchantée de vous rencontrer ! » Brutal, c’était le cas de le dire et heureusement qu’elle était de peau mate et que par conséquent elle ne rougissait pas comme ceux qu’elle côtoyait en ce moment, s’eusse était le comble en cette journée qui avait été pour le moment très riche en rebondissement. « Navrée encore une fois, heureusement qu’il n’y a pas eu de blessés. »

    « Dans tous les cas, même si notre rencontre a été quelque peu... brutale, je suis enchantée de vous rencontrer ! » Bonne nouvelle, la jeune femme ne lui en voulait pas. « Moi de même ! » Elle lui tendit la main, c’était comme ça qu’il faisait ici non ? « Soo Yun Nah, mon prénom c’est Soo Yun mais ici on m’appelle généralement Soo ou Yun. » Par contre son visage à elle ne lui disait rien, bon il faut bien dire qu’elle ne connaissait pas vraiment les écrivains anglais mais elle n’osait pas la presser de décliner son identité, peut-être qu’elle ne le voulait pas mais… Yun avait vraiment envie de savoir quel grand écrivain se tenait devant elle.

    « Votre roman parle de quoi ? Je n’ai pu que le survoler un peu mais il a l’air intéressant. » Sincèrement elle le pensait. « Vous alliez le faire publier quand je… enfin quand je vous suis rentré dedans ? » Yun n’était pas douée pour savoir ce qu’il fallait parfois taire. Non vraiment pas.


HJ – Sorry pour l'attente.
Revenir en haut Aller en bas
Hanna M. Creasey
    Enjoy the life - Com' on Guys

avatar

Féminin
.âge : 24
.date d'inscription : 18/06/2009
.messages : 38
.credits : (c)Capri4


─ Secret Tale ─
.who i am: consultante en journalisme
.desire: enjoy myself
.address book:

MessageSujet: Re: Il existe des rencontres que l'on ne peut prévoir. || PV   Sam 11 Juil - 10:44


    « Moi de même ! »

    Hanna n'avait pas encore l'habitude des "groupies". Elle savait que si jamais son roman était un jour publié et qu'il plaisait, elle aurait sans doute de ces "fans" qui trouvaient toujours tout beau et qui se tenaient presque au jour le jour des avancées de la suite qu'ils attendent tant. Mais Hanna ne faisait pas, ou du moins pas encore partie de cette élite qui pouvait se permettre de repousser la date de publication d'un ouvrage pour son seul plaisir de faire attendre les gens et de les faire d'autant plus parler de l'oeuvre en question. Sur ce point là, la jeune femme ne ferait pas la fine bouche : si on acceptait de la publier, elle ne s'amuserait pas à jouer à ces jeux-là. Ça avait encore de l'importance.

    La jeune fille lui tendit sa main, qu'elle serra dans la sienne.

    « Soo Yun Nah, mon prénom c’est Soo Yun mais ici on m’appelle généralement Soo ou Yun. »

    "Hanna Creasey, vous pouvez m'appeler juste Hanna."

    Tout d'un coup, le fait de vouvoyer la jeune Soo Yun lui donnait une impression étrange. Durant son adolescence, quand elle avait l'âge de cette jeune fille et même après, elle avait toujours été habituée à être tutoyée, autant par ses professeurs que par des inconnus. Le passage à "l'âge du vouvoiement" ne s'était fait que tard pour Hanna, aussi elle se demanda un instant s'il fallait qu'elle tutoie Soo Yun ou qu'elle continue de la vouvoyer. Mais en ayant un regard vers la jeune fille, ne la voyant pas choquée ou intriguée, Hanna se dit que finalement, le vouvoiement était assez neutre.

    « Votre roman parle de quoi ? Je n’ai pu que le survoler un peu mais il a l’air intéressant. »

    La jeune fille avait l'air réellement intéressée. Hanna sentit une pointe de fièreté grandir en elle. Comment définir son roman? C'était une grande question. Elle s'était souvent demandée comment elle pourrait le définir au mieux, mais il était tellement dense qu'elle avait du mal, il y avait tellement de choses importantes... Au travers d'une aventure qui pouvait sembler banale, ses personnages s'interrogeaient sur eux-mêmes, et sur leur existence dans ce monde.

    "Pour faire court : deux ennemis se retrouvent perdus dans la forêt brésilienne lors d'un voyage organisé, et ils se trouvent obligés de coopérer pour survivre. Puis ils découvrent d'autres voyageurs égarés. Les organismes et les esprits sont obligatoirement mis à l'épreuve, et étant obligés de s'adapter à ce qu'ils rencontrent pour leur survie, ils font plus que s'interroger sur eux-mêmes, mais sur ce pourquoi ils vivent dans ce monde."

    Hanna laissant un moment de silence. Certes bien d'autres romans proposaient ce genre d'aventures piquées de psychologie, mais la jeune femme pensait sincèrement au fond d'elle que son roman avait un petit plus qui lui donnait l'originalité.

    "L'idée n'est peut-être pas très originale à la vue de tous les livres sur des sujets similaires, mais à ma connaissance, personne n'a encore repris cette idée comme je l'ai fait."

    « Vous alliez le faire publier quand je… enfin quand je vous suis rentré dedans ? »

    Le visage de Hanna dit se refermer. Ce n'était pas la faute de Soo Yun certes, mais ce souvenir ravivé lui faisait mal au coeur. Ce refus d'éditeur était encore un échec, et ce n'était pas pour plaire à la jeune femme. Certes elle en était encore à l'étape des essais plus ou moins convainquants, mais devoir ramasser tant de morceaux était quelque peu déprimant. Hanna avait de la volonté, mais on ne pouvait rien faire contre le destin. Si de toute façon elle ne se ferait jamais publier, alors pourquoi continuait-elle?

    "J'avais rendez-vous avec un éditeur il n'y a pas une demi-heure, et mon roman a encore été refusé à la publication."

    Elle avait inconsciemment insisté sur le "encore", mais après tout c'était la vérité.

    "Vous savez, juste avant que nous ne nous rencontrions, je me demandais si je ferais mieux d'arrêter l'écriture. Elle m'a beaucoup apporté, mais devoir essuyer sans fin des refus est difficile à supporter."

    De nouveau, Hanna laissa un silence, teinté de déception.

    "Je ne sais si vous aviez une passion, mais c'est comme si vous ne pouviez plus vraiment la continuer, comme si elle n'était vouée à rien..."

    Hanna. On la connaissait comme la joie de vivre incarnée. Mais finalement, elle était un peu comme tous, elle connaissait des déceptions difficiles à surmonter.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il existe des rencontres que l'on ne peut prévoir. || PV   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il existe des rencontres que l'on ne peut prévoir. || PV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ─ 04. Guide du Petit Vampire et du Petit Lycan.
» je ne suis pas bavard, je peux quant même? mwhaha
» The Lady
» Exhibition de passeports : de confusion en confusion ?
» Impact de "ce gars est doué" et des rondaches.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
high.voltage :: .EARL'S COURT. :: Holland Park-
Sauter vers: